[Paris] Mococha Chocolats : une boutique qu’on n’oublie pas !

Lors de mon dernier séjour à Paris, je me suis retrouvée au hasard d’une balade dans la rue Mouffetard. C’est une très sympathique rue, vivante, grâce à de nombreuses petites boutiques.

Et parmi celles-ci, ma cousine m’a entraînée dans l’antre de la gourmandise, au numéro 89, la chocolaterie Mococha Chocolat.

Dès qu’on franchit le seuil de la porte, on est emporté par les délicieuses effluves de chocolat. Un vrai bonheur olfactif ! (7 mois après, je m’en souviens encore !)

La boutique a été créée par Marie-Hélène, passionnée par le chocolat. Elle n’hésitera pas à vous expliquer la provenance, les matières premières, toutes vos questions trouverons une réponses éclairée. Elle ne fabrique pas elle-même ces petites douceurs, mais a choisi soigneusement les 3 Maîtres Chocolatiers (Fabrice Gillotte, Jacques Bellanger et Patrice Chapon) qui les confectionnent pour la boutique. Les « collections » évoluent, se renouvellent, afin de satisfaire les papilles les plus exigeantes.

Vous pouvez découvrir toutes les créations ici

.Ganache aux infusions de basilic, chocolat noir.                 3.Caramel violette déglacé à la liqueur de Soho, chocolat noir.                 4.Caramel au beurre salé-fumé, citron vert, chocolat noir.                 5.Praliné noix de coco, mélange d'épices Roellinger "équinoxial", chocolat lait.                6.Praliné, nougatine, sel fumé, pistache, chocolat noir.                  7.Ganache aux 3 cacaos, Indonésie, Ghana, Equateur, chocolat noir 80% de cacao.

                 8.Ganache lactée, chocolat noir.                9.Pâte d'amandes déglacée à la mandarine Napoléon.                            10.Praliné noisette, chocolat au lait, décor de fruits secs.                   11.Praliné noisette, ganache pistache, chocolat noir.                12.Ganache lactée aux fruits de la passion, chocolat lait.                   13.Ganache cassis noir de Bourgogne, gelée aux infusions de violette, chocolat noir.

   14. Praliné noix de pécan, sirop d'érable, chocolat noir.                15. Ganache 100% cacao, pure origine Vénezuela.                 16.Ganache wasabi, praliné sésame pistache, chocolat noir.                    17.                        18.                       19.   

Puisque c’est de saison, ne repartez pas sans vos marrons glacés !

Si vous ne voulez pas acheter de chocolat, arrêtez-vous au moins pour déguster un délicieux chocolat chaud à l’ancienne. L’été, ce sont des divines crèmes glacées artisanales qui satisferont votre gourmandise.

Outre ces petites merveilles, Marie-Hélène propose chaque mois une soirée évènement  de dégustation. Il faut réserver sa place (payante) à l’avance car ces soirées sont très prisées. Je vous dis que si j’étais sur place, je n’hésiterais pas à y participer !

Je sais d’avance que certaines personnes vont me dire que les prix sont élevés. Comparé à certaines boutiques de chocolats industriels, oui, ça peut sembler onéreux. Mais l’artisanat, la qualité des matières premières et la passion, ça a un coût, et il faut bien en tenir compte.

Pour mieux vous servir la boutique est ouverte 7j/7 en Décembre

Boutique : 89 rue Mouffetard 75005 Paris.   Métro 10  : Cardinal Lemoine ou Métro 7 : Censier Daubenton ou Place Monge.

E-shop : http://www.chocolatsmococha.com/boutique_en_ligne_359.htm

Site : http://www.chocolatsmococha.com/

Facebook : https://www.facebook.com/MocochaChocolat?ref=tn_tnmn

Si vous y allez, pensez mon addiction au chocolat (j’accepte les colis !) 😉

Publicités

21 réflexions sur “[Paris] Mococha Chocolats : une boutique qu’on n’oublie pas !

    • J’avoue que j’avais espéré que quelqu’un m’en rapporte de cette boutique, mais non ! Mais les Toblerone et les boules lindt, c’est bon aussi ! 🙂

  1. Oh mais tu sais que moi je suis une accro des marrons glacés, en brisures ou en entier, miam, je n’en fais qu’une seule bouchée ^^
    Des bises à toi, bon dimanche,

    Clara

  2. Les chocolats et les marrons glacés mes petites faiblesses !!! bon je n’ai pas que ça comme faiblesse malheureusement 😉
    Je vais aller jeter un oeil, je bossais dans le 5ème avant, mais je ne connais pas la boutique.
    BIsous

  3. Chers ? Mais quand on regarde la composition des cochonneries industrielles, on s’aperçoit que ces ersatzs sont vendus très cher par rapport à leur coût de revient.
    Les industriels ne sont pas des philanthropes. Bien sûr, le prix de vente final est inférieur, mais en fait… il ne s’agit tout simplement pas du même produit.
    Ceux de Marie, quand je m’en offre, c’est un à la fin du repas, leeeeentement…et c’est juste divin.
    Cela dit, bien sûr, ça reste hélas un luxe pour beaucoup. Moi y compris :-).

    • C’est cher pour certains portes-monnaie, mais pas pour la qualité. Comme je le précise, la qualité a un coût donc c’est normal de payer plus cher pour du vrai chocolat, travaillé avec amour, que pas cher pour acheter du gras en tablette !

    • Oh oui ! Ceux que j’avais goûté étaient divins. J’aurais aimé avoir plus de photos, mais comme on peut le comprendre la dame est bien trop occupée en ce moment pour s’en occuper !

Laisse-moi un mot doux ! Les commentaires font vivre le blog !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s