[Ecolo] Un composteur dans mon jardin

Cet article est certes un poil long, mais c’est nécessaire pour tout expliquer !

Depuis 2 ou 3 ans, j’essaie de consommer mieux, raisonnable, éthique, seconde main, recyclé, recyclable, local… mais à la hauteur de mes petits moyens et des possibilités. Dans cet esprit, j’essaie également de réduire les déchets en les triant soigneusement, en achetant des produits recyclables, et si possible « propres » dans le procédé de fabrication (là, ça se corse !).

J’imagine aussi que pour inciter les citoyens à prendre de bonnes habitudes (et je regrette vraiment cette méthode car je suis persuadée que si on arrêtait de taper dans le portefeuille, les gens seraient plus réceptifs à la cause écologique), de plus en plus de communes taxeront le ramassage des ordures ménagères au poids (ça ne se fait pas encore vers chez moi).

Et j’ai remarqué que les filtres à cafés pleins, les épluchures de fruits et légumes, ça pèse lourd dans une poubelle !

De même que les passages dans les déchetteries de l’agglomération rochelaise sont depuis peu limités (chaque foyer possède un pass de 15 passages). A la belle saison, j’ai besoin d’y aller quasiment une fois par semaine en raison de la tonte d’herbe (eh non, je ne peux pas louer une chèvre ou un mouton pour le faire !). Outre le crédit de passage qui diminue vite, c’est contraignant.

Le compostage permet de traiter soi-même 30% de nos déchets, ce qui n’est pas négligeable.

Tout cela m’a donc incitée à me mettre au compostage. J’ai la chance d’avoir un jardin ni trop grand ni trop petit, au fond duquel j’ai pu caser un composteur. Je l’ai acheté au service de compostage qui dépend de la communauté d’agglomérations. Ils vendent le kit pour seulement 15 euros ! Une vraie bonne affaire !

Le kit comprend le composteur en plastique recyclé (mais moche !), un mélangeur (trop court ! une fourche est plus adaptée), un petit bac à couvercle pour la cuisine et tous les documents explicatifs.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Dans un premier temps, j’étais gêné par ce machin fait de plastique. Le plastique, ce n’est pas du tout écolo, tout le monde le sait. Mais je ne pouvais pas faire mon tas d’ordure comme ça au fond du jardin, à la vue, avec les risque d’odeur (l’été) et ça se trouvait sur le passage où les chats du quartier aiment prendre leur élan pour grimper sur le mur. Allez, c’est du plastique recyclé, on va dire que ça passe pour cette fois !

Le composteur, comment ça marche ?

Avant de l’installer, il faut choisir un endroit à l’abri du vent dans une zone semi ombragée, et préparer la surface en retournant la terre. Cela favorisera les échanges avec les micro-organismes, vers et insectes. Le composteur est posé directement sur la terre ainsi préparée.

On y jette tous les déchets compostables et on les laisse vivre leur vie. L’hiver, la décomposition est lente, mais se fait seule. L’été, il faut davantage surveiller, humidifier si ça semble sec, et ouvrir le couvercle (mais moi je ne le ferai pas, j’ai trop peur qu’un chat tombe au fond et ne puisse pas remonter !).

Pour un compost équilibré, il faut essayer d’alterner les matières sèches et humides, vertes et brunes, fines et grossières, riches en azote et riches en carbone.

Les matières azotées sont les tontes de pelouse, et ça dégage vraiment beaucoup d’azote. Il faut donc équilibrer avec les matières qui dégagent plus de carbone : sciure, copeaux, paille, feuille sèches, cendres de cheminée, branchages coupés en petits morceaux de 1 cm maxi.

Et on y jette quoi ?

Quand j’ai pris connaissance de tout ce qu’on pouvait y mettre, j’étais surprise. Voyez plutôt :

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Voici ce qu’il ne faut pas jeter au compost :

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Un autocollant avec la liste des déchets jetables et non jetables est fourni pour être collé sur le bac de cuisine. ça évite de se tromper et d’avoir à chercher si telle ou telle chose est jetable là ou non.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Pour ne pas avoir à le laver trop souvent, je garnis le bac d’un sac plastique que je réutilise jusqu’à ce qu’il soit trop sale ou abîmé.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Et après ?

On attend, on mélange de temps en temps pour que les nouveaux déchets se mélangent à ceux en phase de décomposition avancée.

De 3 à 4 mois de décomposition, on obtient le paillage : étendu au pied des arbustes ce jeune compost maintient l’humidité et protège le sol des mauvaises herbes.

De 7 à 8 mois, on obtient le mulching : épandu sur le sol à l’automne, le compost est enfoui au printemps après la maturité.

De 10 à 12 mois, c’est l’amendement : compost à maturité, il est utilisé en apport organique (terreau) pour les massifs ou le rempotage.

J’aime vraiment l’idée de rendre à la terre une partie de ce qu’elle nous a donné, plutôt que de la voir incinérée.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Lorsqu’il y a eu des tempêtes, j’ai regretté qu’il n’y ait pas un système pour bloquer le couvercle qui est assez léger (quand on l’entend claquer au vent durant des heures, ça énerve !). Il a fallu le scotcher pour lui rabattre le caquet !

SAMSUNG DIGITAL CAMERAVa falloir nettoyer le mur…

Pour les personnes qui n’ont pas de jardin, sachez qu’il existe des mini composteurs de balcon ou de cuisine (l’idée d’avoir ça dans la cuisine ne me tente pas trop !).

Des beaux composteurs sont actuellement vendus 25 euros chez Leclerc (mais sans le bac de cuisine).

Vous en avez un ? ça vous tente ?

Pour les Rochelais, vous pouvez faire votre demande ici : https://www.agglo-larochelle.fr/trier-mes-dechets#!demander-un-composteur-individuel

Publicités

18 réflexions sur “[Ecolo] Un composteur dans mon jardin

  1. Ô que oui que ça me tente! Ca fait même un an et demie que je demande à mon mari de m’en faire un ou d’aller en acheter un ! Donc il a pris un gros bidon et il a décrété que c’était un comporte ! Il n’y a pas de couvercle et surtout que crois qu’un composte a des trous au fond pour que les vers puissent venir manger les déchets, non?
    Et toi je vois que tu as mis un sac plastique, ça fonctionne quand même?

    • Le sac plastique, c’est juste pour le petit bac de cuisine (pour éviter de gaspiller de l’eau en le nettoyant sans arrêt !). Mais je ne le jette pas, hein, il reste dans mon petit bac !
      Après, je vais verser tout ça dans le grand bac du jardin.
      Et le bac de jardin ne doit pas avoir de fond, de manière à ce que des déchets en décomposition soient directement en contact avec la terre. C’est pour celà qu’il faut retourner un peu la terre avant de poster le bac de façon à ce que les micro organismes de la terre et les vers puissent faire leur boulot.
      Donc ton bidon, il faut le retourner et mettre le côté sans fond contre la terre et sur le dessus, découper un « couvercle »
      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à me les poser !

  2. Je n’en ai pas mais cela reste tout de même dans mes projets !

    Des bisous

    PS : j’organise un concours sur mon blog, ça me ferait très plaisir que tu y participe !

  3. SI j’avais un jardin, aucun doute que je m’en serais procurée un depuis longtemps. Même si à Paris cela semble plus compliqué, l’idée me traverse l’esprit de plus en plus souvent.

  4. C’est une super bonne idée ! J’en fais depuis des années, le compositeur est en fait inutile à la campagne. Les vers de terre bossent à fond, on obtient un compost excellent. Cela n’amène pas du tout de mauvaises herbes (en fait leurs graines sont déjà présentes dans la terre du jardin, hélas). Aucun rat non plus. Mettre du raticide, quelle horreur, mais qui peut conseiller une chose pareille, à part un fabricant de produits chimiques ? En plus, ce serait l’antithèse de l’esprit Bio…

    • « le compositeur »… lapsus ! C’est sûr que mettre du raticide n’aurait plus aucun sens ! A la campagne, oui, on peut tout laisser à l’air libre, ça se décompose encore mieux. Mais nous, c’était délicat de laisser comme ça et c’est pas très beau en plus !

  5. Je suis en appart et sa m’aurais plu d’en avoir un mais un voisin qui habite au rez de chaussez avais fais un composteur sur son balcon non fermé du coup on était envahis de mouche d’ailleurs le gardien lui a donné un contenaire a poubelle avec couvercle pour qu’il continue son compost comme sa . La voisine du 1er était folle ! Je la comprends. Donc un petit pour le balcon pourquoi pas mais j’aimerais un trucs hyper discret que les voisins ne puissent pas voir .
    Mes parents ont un jardin et un coin potager avec dans le coin potager un grand bac réservé au compost, et vu que c’est a l’autre bout de la maison et qu’il y a un champs derrière et bien ils laissent comme sa a l’air libre . Pas de soucis particulier . Par contre j’ai appris qu’on pouvais mettre les sachets de thés je ne savais pas du tout . Alors merci pour ton article .

    • Ah ben c’est sûr qu’il y a des précautions à prendre quand on a des voisins ! Normalement, si on respecte les choses à mettre dedans ou pas, il ne devrait pas y avoir de mouche (juste des sorte de moucherons, mais pas beaucoup et c’est pas sale. Enfin à cette saison, je n’en ai pas. Je verrais à l’été ce que ça donne).
      Pour les petits balcons et cuisine, il y a les lombri composteur, mais je crois que c’est assez cher.

  6. J’en ai un depuis des années et finalement, je pense l’enlever car on s’aperçoit qu’il y a gavé de mauvaises herbes dans le jardin, bien plus qu’avant quand on utilisait pas le compost et surtout, visiblement, ça attire les rats. Une copine à moi a trouvé 2 énormes rats en train de se régaler des épluchures dans son composteur. Elle est allée à la coopérative agricole ou on lui a dit que c’était normal, la nourriture les attire, ils font des galeries en dessous du composteur pour y rentrer. Il lui a expliqué qu’il fallait mettre des sachets de mort aux rats dans le composteur, qu’ils emmenaient alors les sachets dans leurs galeries et que ça les tuait… Pour le côté écolo-bio, on repassera. Je te livre ces infos sans aucune vérif car elles datent d’hier mais la nana est une copine à moi donc elle, je sais qu’elle me dit ce qu’on lui a dit.

    • Ah ouais, c’est bon à savoir, ça ! Effectivement, s’il faut mettre des raticides, c’est plus du tout écolo. M’enfin s’ils restent dans la boite puis repartent par leurs galeries, ça me dérange pas qu’ils viennent bouffer les épluchures ! Mais je vais quand même surveiller ça, merci pour l’info.
      moi j’ai déjà beaucoup de mauvaises herbes, donc ça pourra pas être pire. Puis bon, je n’aurais pas des tonnes de compost à étendre à la maison y a qu’une personne qui mange des fruits et légumes et café !

Laisse-moi un mot doux ! Les commentaires font vivre le blog !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s