Cuisiner sain avec Terre Vivante (Gâteaux à IG bas et Repas en bocaux)

Depuis plusieurs années déjà, j’ai banni tous les produits industriels de mon alimentation. J’évite d’acheter ce que je suis capable de faire moi-même. Bien sûr, je ne suis pas parfaite et il peut m’arriver dans un moment de faiblesse d’acheter des nems ou des frites surgelées. Mais ça reste exceptionnel.

Sans tomber dans les excès de la mode « healthy », je crois qu’il est important de préserver sa santé en s’alimentant de façon saine.

L’étape suivante du « fait-maison » est donc pour moi de me mettre à une cuisine plus saine en réduisant certains ingrédients et en particulier le sucre.

Et pour cela, il existe un éditeur de livres formidable : Terre Vivante.

Je vous en déjà parlé ici, lorsque j’ai découvert un premier super livre sur la fabrication des produits ménagers.

J’adore Terre Vivante ! C’est un éditeur qui propose des livres géniaux et leur site que je vous invite à découvrir ici est remplis de bons conseils pour vivre et consommer autrement.

J’en possède un sur la beauté dont il faudra que je vous parle très rapidement tant j’ai eu un coup de coeur.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

En attendant, voici les deux petits nouveaux qui ont rejoint ma bibliothèque de cuisine. Comme toujours avec Terre Vivante, les livres sont éco-conçus. Imprimés en France sur du papier issu de forêts exploitées en gestion durable.

Gâteaux et douceurs à IG bas – Marie Chioca – 12.00 €

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Livre IG Bas

Marie Chioca est la papesse de la pâtisserie saine. Elle sait remplacer les ingrédients classiques par ceux plus sains (sans gluten, sans sucre, etc).

Ce livre est composé d’une première partie très détaillée qui explique en quoi le sucre classique est mauvais pour la santé, par quoi on peut le remplacer, et les qualités de chacun de ces ingrédients. C’est très instructif est permet de comprendre certains dysfonctionnements de l’organisme lorsque l’on consomme trop de sucre. Il est également expliqué le fonctionnement de la glycémie et les conséquences lorsqu’elle est trop élevée.

Outre le sucre qui est remplacé, l’auteure utilise toutes sortes de farines (plus ou moins connues, d’ailleurs. J’en ai découvert certaines dont j’ignorais totalement l’existence), et généralement les ingrédients utilisés ne sont pas issus des animaux afin que ces recettes soient accessibles aux intolérants au gluten et aux végan.

La seconde partie est faite de 50 recette à indice glycémique bas. Des plus simples aux plus sophistiquées, une ribambelle de recettes toutes plus appétissantes les unes que les autres, illustrées de jolies photos.

 

Je prépare mes repas à l’avance. 50 mélanges secs à réhydrater – Amandine Geers & Olivier Degorce – 12.00 €

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

J’avoue avoir été surprise par le concept. Préparer à l’avance des plats dans des bocaux, quelle drôle d’idée ! Au départ, je n’en ai même pas vu l’intérêt ! Je me suis dit que quitte à passer du temps à peser et préparer les ingrédients, autant les faire cuire et les consommer dans la foulée ! C’est d’ailleurs comme ça que je vais tester les recettes.

Mais après une petite réflexion, je reconnais que ça peut être pratique pour les gens qui ont peu de temps à consacrer à la cuisine en semaine. Un dimanche, on prépare plein de bocaux, et hop, les soirs de semaine il n’y a plus qu’à faire cuire ou réhydrater ! Futé !

Cette organisation est valable pour un week-end ou des vacances dans une location. Au lieu d’emporter 36 paquets ou d’avoir des courses à faire sur place, on prépare ses bocaux et hop ! On fait des économies et on est sûr de manger sain.

Les recettes en bocaux (surtout les gâteaux) font aussi de très sympathique cadeaux à offrir en toutes occasions, y compris à la maîtresse en fin d’année.

Bref, vous l’aurez compris, je suis finalement assez conquise par l’idée, même si personnellement je préfère consommer directement plutôt que mettre en bocaux.

50 recettes toujours joliment illustrées sont proposées dans ce livre. Il y en a pour tous les goûts. Du salé, du sucré, des plats, des entrées, des desserts. Du classique au plus original. Et bien sûr, c’est toujours sain !

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Je n’ai pas encore essayé les recettes car en ce moment, je cuisine plutôt des choses faciles et que je connais déjà (par manque courage, surtout). Mais j’ai repéré un certain nombre de recettes qui m’intéressent et que je testerai bientôt, après avoir fait de bonnes courses en magasin bio afin d’être sûre de trouver tous les ingrédients.

Encore une fois, je vous recommande vivement de vous pencher sur les livres Terre Vivante afin d’avoir une autre approche de la vie quotidienne : cuisine, cosmétiques, maison, jardin…. Il y a beaucoup à apprendre pour aller vers un quotidien différent mais accessible à tous.

 

Livres offerts par Terre Vivante que je remercie. 

 

Advertisements

23 réflexions sur “Cuisiner sain avec Terre Vivante (Gâteaux à IG bas et Repas en bocaux)

  1. Ah ces achats sont vraiment très utiles !
    J’évite aussi d’acheter de la « cuisine industrielle » et de cuisiner moi-même au maximum, surtout que j’adore cuisiner. Ce sont juste les idées qui manquent parfois !

    Merci pour ces deux belles découvertes ! 🙂

    • Malgré la multitude de recette que l’on peut trouver sur internet, on arrive à manquer d’idées ! Mais c’est vrai que j’aime les livres de cuisine, le papier, les photos….

  2. je te suis aussi dans cette voie, même si j’ai encore beaucoup à faire pour m’améliorer. Ces livres sont superbes, ce que j’aime aussi dans les bocaux, c’est que c’est beau ^^

  3. je suis assez fan de la préparation des repas à l’avance, j’ai comme ça plusieurs astuces en cuisine que je mets en place systématiquement, pour avoir des restes, de l’avance pour le lendemain et/ou des portions en rab dans le congélateur … certains jours, quand on rentre tard ou que l’envie de cuisiner n’est pas au top, j’avoue que ça me sauve vachement bien la mise !!

  4. J’aime beaucoup cette maison d’édition moi aussi, j’adorerais découvrir le livre sur les repas à l’avance c’est tout à fait mon style, je pratique déjà beaucoup mais en congelant !

    • C’est sur que c’est parfois bien pratique ! Idéalement, il faut que ça reste occasionnel. Mais avec des emplois du temps chargés ce n’est pas toujours facile.

  5. coucou

    je suis comme toi, je n’aime pas la » cuisine « industrielle, trop salée ou trop sucrée et trop chère!!!à part les conserves de légumes, je préfère faire moi -m^me, mais c’est surtout le temps et la motivation qui manque pour faire les courses le soir…..
    l’idée est séduisante, faire des bocaux,alors plusieurs du coup, et pouvoir les congeler…..
    j’ai une amie qui est adepte de ce genre de cuisine, elle prépare améne au travail et congèle, il faut avoir de la place dans son congel pour le coup

    • j’ai pas un très grand congélo, mais quand je fais des pizzas, je fais le double pour les soirs de flemme. Pareil pour des lasagnes ou ce genre de plat.
      Mais là, les bocaux, c’est pas cuit. C’est juste que tu as préparé les ingrédients secs et il ne reste plus qu’à réhydrater ou cuire, selon ce que c’est. C’est pour ça que je n’ai pas vu l’intérêt tout de suite !

Laisse-moi un mot doux ! Les commentaires font vivre le blog !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s