La faille spatio-temporelle

Oui, voilà. Je ne vois pas d’autre explication. J’ai été aspirée dans une faille spatio-temporelle. C’est ce qui explique que je n’ai pas vu le mois de janvier passer. Et que je n’ai pas publié, allant à l’encontre de ce que j’expliquais vouloir faire dans mon précédent billet (être plus régulière dans mes publications et être à jour dans mes tests. C’est raté !).

Oui mais voilà, après les fêtes qui ont été intenses et se sont un peu prolongées, j’ai fêté plusieurs fois mon anniversaire, fait les soldes (pour acheter mes cadeaux d’anniversaire !), continué activement ma recherche d’emploi et j’ai commencé à sérieusement m’occuper de la maison de ma grand-mère.

Hermes Baby

Oui, ça y est, ma petite mamie s’est enfin décidée à vendre sa maison dans laquelle elle ne peut plus habiter (elle vit chez son compagnon). A 89 ans, ce n’est pas une décision facile. Mais sachant qu’elle n’y retournera jamais car cette maison n’est vraiment pas adaptée à une personne âgée et très grande à entretenir, c’et la meilleure solution. Vient donc le moment de commencer à trier. Et là, croyez-moi, il y a du boulot !

Dans cette grande maison, il y a des tas de placards où sont accumulés les objets, les souvenirs, sur plusieurs générations. Dans l’immense garage, tous les membres de la famille ont stocké leurs objets « à ne pas jeter car ça pourrait resservir un jour ». Des meubles, des vieilleries, des rideaux, nos livres et peluches d’enfants, et mille et un trésors que je n’ai pas encore revus.

C’est beaucoup de boulot, mais c’est aussi pas mal de plaisir. En effet, je retrouve des objets que je trouvais lorsque j’étais enfant et que je fouinais partout durant les vacances chez mes grands-parents. De l’ancien, du vintage, des choses déjà vues ou qui me sont inconnues. J’ai l’impression d’être une exploratrice qui fait une chasse au trésor chaque fois que je vais dans cette maison, et je m’exclame à chaque découverte « oh mais c’est génial, ça ! « , « oh mais oui, je me souviens ! », « oh là là, ça ne me rajeunit pas tout ça », « waouh, ils étaient assez avant-gardistes, finalement ! ». Bref, vous avez compris mon enthousiasme, malgré la charge de travail que cela représente (et certains jours, ça m’enquiquine vraiment d’y aller !).

Je ne crois pas que j’aurais été capable de faire tout cela si j’avais dû le faire après le décès de ma grand-mère. C’est donc une réel chance de pouvoir le faire avant. D’autant plus que si j’ai une interrogation, je peux lui demander des informations sur tel ou tel objet ancien. Ce que c’est, à quoi il servait, à qui il appartenait. C’est tellement enrichissant. Bon, par contre, je devrais l’écrire, car je ne suis pas sûre de pouvoir me souvenir de tout.

J’aurais aimé m’attarder sur les photos, les regarder une à une, me souvenir, ou découvrir…. Mais je n’ai pas le temps pour le moment. Il faut avancer le plus possible car je me dis que quand j’aurai retrouvé du boulot, je n’aurai plus le temps de faire tout ça, ou beaucoup moins.

C’est un vrai voyage dans le temps, d’où un autre type de faille spatio-temporelle. Je me retrouve tour à tour dans les années 20 avec le matériel de fabrication de limonade de mon arrière (arrière ?) grand-père. Ma grand-mère m’a raconté le processus de fabrication, c’est passionnant !

Puis dans les années 60 avec les objets d’enfance de ma mère, son frère et sa soeur. Le vintage pur jus !

Et enfin dans les années 80 et 90, représentant mon enfance et mon adolescence. J’avais gardé un carton avec les Ok Podium, Star Club etc…. Quand j’aurai un moment, je m’y replongerai pour voir ce qui me passionnait à l’époque (bon, je sais déjà que je vais me moquer de moi-même d’avoir adoré Hélène et les garçons, et toutes ces séries hautement philosophiques !).

Je ne vais pas pouvoir garder tous ces trésors. Aussi, je les prends tous en photos pour en garder une trace. Et je les vends sur Le Bon Coin. Et croyez-moi, ça aussi ça prend beaucoup de temps ! Surtout quand j’en perds avec les boulets qui ne lisent pas l’annonce (tiens, d’ailleurs, il faudra que je finisse mon article sur le sujet, histoire de rire un peu !).

Et puisque j’ai les photos, j’ai décidé que de temps à autres, je vous en ferai un article pour vous les montrer, vous replonger dans le charme de l’ancien et vous raconter leur histoire. J’espère que ça vous plaira autant qu’à moi !

En attendant, je poste une photo chaque jour sur mon compte Facebook, donc si vous avez envie d’y jeter un oeil, n’hésitez pas !

Sur ce, je vous laisse, j’ai des vieilleries à trier ! Jeter, donner aux associations, vendre et empaqueter ce qui sera gardé par la mamie …. quel boulot !

Vous aimez les vieux objets ? Les brocantes ? Dites-moi tout !

Pour relire mes anciens articles sur mon attachement à cette maison, les merveilleux souvenirs que j’y ai, etc, c’est ici :

https://eugeniefister.wordpress.com/2013/07/15/mon-petit-bonheur-du-week-end/

https://eugeniefister.wordpress.com/2015/10/09/parce-quun-jour/

Publicités

4 réflexions sur “La faille spatio-temporelle

  1. Je vis dans la maison de mes grands parents donc, comme toi, j’ai pu (re)découvrir de nombreux objets de famille… j’y ai également pas mal de souvenirs heureux de mon enfance… et j’aime beaucoup les objets anciens chargés d’histoire 🙂 J’ai hâte de lire ton prochain billet ! bisous

    • ça ne sera peut-être pas le tout prochain, mais il va y en avoir bientôt, c’est promis. Faut juste que je décide par lequel je vais commencer !

Laisse-moi un mot doux ! Les commentaires font vivre le blog !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s