Retrouvailles avec mes jouets des années 80/90

Parmi les trésors retrouvés dans le grenier de ma grand-mère, il y avait un carton. Un carton que j’avais déposé là à la fin des années 90 lorsqu’à commencé ma vie d’adulte. Il contenait une bonne partie de mes objets d’enfant et d’adolescente. Je m’y suis plongée avec enthousiasme et émotion. Que de souvenirs !

Toutes les lettres envoyée par ma meilleure amie depuis qu’elle partie vivre au Québec avec ses parents. Je me souviens comme j’attendais avec impatience chacune d’entre elle. Le temps d’écrire quelques pages à la main et les quelques jours d’acheminement paraissaient parfois interminables quand j’attendais une réponse précise ou un scoop ! Je ne vais pas les garder et je n’ai pas eu le courage de les relire

Mon gros sac de billes : quand j’étais petite, j’ai énormément joué aux billes. On m’en a acheté quelques unes puis mon talent a fait le reste ! Je jouais beaucoup et j’étais plutôt forte, ce qui m’a permis d’en gagner beaucoup. Je vais les garder pour le moment.

Il y avait également mes magazines d’ado : toutes les séries n’avaient aucun secret pour moi grâce aux nombreux magazines que j’achetais (Spécial Télé, Hélène et les garçons, notamment. Des mags hautement intellectuels !). Mais également Star Club, Salut!, Ok Podium… Je dépensais tout mon argent de poche là dedans et dans les hors-séries consacrés à Michael Jackson que j’idolâtrais depuis l’âge de 8 ans.

Dans une boite en fer, j’ai retrouvé ma collection de pin’s (qui avait un temps disparu) et celle de totoches. Faut-il être crétin quand on est ado pour claquer son petit argent de poche dans des totoches ! C’était la mode, certes… mais aucun intérêt ! Je garde les pin’s pour le moment, mais pas le reste !

Mon Popples jaune : je l’adorais. Il m’avait été offert par mon oncle et ma tante à un Noël. Et bien que je ne sois pas hyper fan de peluches (contrairement à ma soeur) je voyais dans celle-ci la possibilité de jouer au « ballon » dans ma chambre ! Elle a très bien vieilli et je la trouve toujours jolie. Mais je ne vais pas la garder.

Lire la suite

Publicités