Ma petite saladerie à la maison Editions Terre Vivante

Comme c’est difficile de trouver des idées de repas ! Surtout quand on n’aime pas grand chose, comme moi ! Chaque week-end, je me plonge dans tous mes livres et sites internet préférés pour tenter de trouver de l’inspiration.

Et parmi les ouvrages que j’aime beaucoup, ce n’est plus un secret depuis le temps, il y a ceux de Terre Vivante. Je les remercie infiniment de poursuivre notre partenariat car je n’ai jamais été déçue par ces livres qui font aussi le bonheur de mes proches car je les leur prête et j’en achète pour offrir. Les bonnes découvertes, ça se transmet !

Vous retrouverez en bas de l’article tous les livres Terre Vivante que j’ai déjà chroniqués et, sans suspens, tous aimés ! Et j’aime le fait qu’ils soient éco-conçus.

Lire la suite

Les Savons de Joya : un vrai coup de coeur !

Après ma longue absence, je ne savais pas par quel article revenir ! Et celui-ci s’est imposé car j’ai eu un vrai coup de coeur pour ces produits. Voilà, c’est dit, il n’y a pas de suspens !

Pour rappel et pour les nouveaux arrivants, j’ai été une très grande consommatrice de cosmétiques (mais moins que bon nombre de blogueuses tout de même !). Avec le blog et les tests, et mes lectures d’autres blogs qui suscitaient de l’envie, j’ai beaucoup acheté de cosmétiques (sans parler de ceux gagnés à des concours). J’ai accumulé beaucoup, donné beaucoup mais aussi gâché beaucoup, et je n’en suis pas fière du tout. Il y a environ deux ans, j’ai estimé que mon orgie de cosmétiques devait prendre fin. J’ai arrêté d’en acheter. Si je participe encore à de nombreux concours, je ne le fais que pour les produits qui me correspondent mieux présentement. Je me dis que si le hasard et la chance me font gagner un produit, c’est qu’il m’était vraiment destiné ! Oui ben on se trouve les excuses qu’on peu, hein ! C’est difficile de renoncer à tout quand on aime ! Je n’ai aucunement la prétention de dire que je suis parfaite. Je suis sur le chemin de la déconsommation et de la simplicité (employer le terme minimalisme serait exagéré, même si je suis sur ce chemin, très très lentement) mais j’ai encore beaucoup de route à faire, j’en suis consciente. Mes tiroirs à cosmétiques ont quand même réduit des 2/3 et c’est déjà énorme ! Je termine ce que j’ai puis j’ai bon espoir d’arriver à une salle de bain vraiment minimaliste avec que des produits solides et sans emballage. Je suis déjà passée aux savons saponifiés à froid et aux cotons lavables depuis longtemps. Je fabrique mon déodorant ultra méga efficace. Je souhaitais essayer d’autres produits écologiques, mais leur prix était un frein tant que je n’étais pas sûre de les aimer. Jusqu’à ce que je découvre Les Savons de Joya grâce à un joli lot gagné sur la page de La Salade à Tout.

Les Savons de Joya est une savonnerie qui propose des cosmétiques solides et produits 100% naturels et biosans tests sur les animauxsans huile de palme, à très grande majorité vegan et zéro déchet. De nombreux produits ont la certification Nature et Progrès. 

Le shampoing solide

C’est ce que j’avais le plus envie d’essayer. Mais clairement, en voyant les prix de certaines marques et le fait qu’il puisse y avoir des intolérance aux tensio-actifs naturels me freinait beaucoup. J’ai donc essayé ce shampoing avec plaisir. Je ne l’ai pas choisi et j’ai reçu celui pour tous types de cheveux. Mes cheveux n’ont pas de problème particulier, sont souples, colorés, à certaines périodes, je peux avoir des pellicules, et j’utilise en général un shampoing pour cheveux normaux . A priori, il pouvait donc me convenir.

La gamme offre un large choix de galets avec ou sans huiles essentielles. Chaque chevelure doit pouvoir trouver son bonheur !

Le produit est assez gros puisqu’il fait 75 grammes. Il est emballé dans une sorte d’éco-plastique en cellulose de bois, certifié bio et compostable. Tellement peu habituée à ce type d’emballage que je l’ai jeté au recyclage au lieu de le composter. Oups ! La prochaine fois, j’y penserai.

Comment ça s’utilise ? Il suffit de frotter le galet sur la chevelure bien mouillée à l’eau tiède ou chaude (à froid, ça marche moins bien). A la première utilisation, j’avoue que ça m’a fait bizarre et que je ne savais pas trop quelle quantité mettre. Mais je me suis très vite habituée à ce geste. Puis on masse le cuir chevelu comme avec n’importe quel shampoing et on rince ! C’est aussi simple que cela ! J’ai été surprise pas la facilité de rinçage, beaucoup plus rapide que ce à quoi je suis habituée. Le jour du lavage, mes cheveux sont beaux et légers. Mais le second jour, ça s’est corsé ! Ils étaient plats, et faisaient déjà gras. Aïe ! En temps normal je les lave tous les 3 jours quand j’ai un très bon shampoing ou au pire, un jour sur deux. Mais là, je n’allais tout de même pas les laver tous les jours ! J’ai pensé qu’il fallait un temps d’adaptation, mais non, vraiment, tout le long j’ai eu du mal à avoir les cheveux nickels plus de 24h. Mais je l’ai tout de même utilisé jusqu’au bout car je voulais savoir combien de temps exactement j’allais tenir. La réponse est….. 4 mois ! Eh oui ! Malgré un lavage tous les deux jours, parfois trois quand c’était possible, ce galet a tenu 4 mois en prenant bien soin de le faire sécher dans sa boîte après chaque utilisation. Donc le prix de 7.50 euros en moyenne est tout à fait économique pour une si longue durée de vie.

Malgré le souci de re-graissage rapide, je suis tout à fait conquise par ce shampoing solide. C’est très facile d’utilisation (je l’ai emporté en déplacement, c’est beaucoup plus simple qu’un flacon), économique et la durée de vie est longue. J’en ai donc racheté un qui sera sûrement mieux adapté, celui pour cheveux gras que je n’ai pas encore utilisé. Si j’y pense, je reviendrai noter mes nouvelles impressions. 

Le déodorant

Bien que je sois pleinement satisfaite de mon déo maison en terme d’efficacité, je lui trouve tout de même un petit défaut : en été, il est très liquide (car je ne mets pas de cire d’abeille). Et comme je n’y pense pas toujours, il m’arrive souvent d’en renverser en ouvrant le pot ! J’ai donc besoin d’une alternative pour les mois les plus chauds.

Je n’avais plus utilisé de déo stick depuis les années 90 préférant ceux à bille. Ce n’est pas un format qui m’attire mais bon, puisque je l’avais entre les mains….

Ce déodorant existe en deux formats : 75 g ou 25 g, avec ou sans packaging, avec ou sans huiles essentielles, avec ou sans parfum. Franchement, ce large choix est parfait !

Le packaging n’est pas des plus attrayants, je trouve. En plastique, il est vraiment solide et va durer très longtemps…. car il est rechargeable ! Eh oui, il est possible de ne racheter que la recharge ! Alors ça, je dois dire que c’est génial !

J’ai eu la version 75 g au prix de 10.60 €, sans huiles essentielles. L’application est très facile, un passage sur aisselles propres et c’est fini ! Par contre, le mien était un peu sec et ne glissait pas toujours bien, surtout par temps « froid ». J’ai lu des témoignages qui disaient que c’était trop crémeux… ça doit dépendre des « séries ». En 3 mois d’utilisation quotidienne, je n’ai tourné qu’une fois la molette (d’un tour) pour faire monter le produit. Autant dire qu’il va durer trèèèèès longtemps !

Le plus important : est-il efficace ? Eh bien oui ! Il est aussi efficace que celui que je fabrique et je tiens facilement 24h, sans aucune odeur, même en cas de canicule ou d’activité intense.

Je suis encore une fois conquise ! Efficacité, tarif économique compte-tenue de la très longue durée, possibilité de n’acheter qu’une recharge, et large choix, lui aussi il a tout bon ! Je vais en avoir pour un bon bout de temps, mais je pense opter pour un petit format par la suite vu que je ne l’utiliserai qu’en été.

Le savon

La marque propose une large gamme de savons avec ou sans huiles essentielles au prix de 5.90 € la pièce de 100 grammes. Cela peut sembler cher, mais les savons artisanaux saponifiés à froid sont généralement dans cette gamme de prix, justifié par la qualité.

Qu’est-ce qu’un savon saponifié à froid ? C’est un savon fabriqué à la main avec des huiles végétales et des beurres végétaux de première qualité. Le processus de saponification à froid permet de ne pas chauffer les huiles pour garder toutes les propriétés bienfaisantes et de conserver la glycérine naturellement formée dans le savon (environ 25%). C’est donc ce qu’il y a de meilleur pour la peau !

J’ai reçu le savon au charbon végétal-palmarosa-ylang.

Il est joli, il sent bon, mousse bien, se rince facilement. Aussi bien pour le corps que pour le visage, son utilisation est agréable et n’assèche pas la peau. Il ne fond pas vite donc dure longtemps lui aussi. Je n’ai vraiment rien à lui reprocher !

Je rêvais d’essayer la marque depuis longtemps et je ne suis pas déçue. Les prix (en général plus faibles que de nombreuses marques) sont amortis par la durée de vie des produits. Ce qui semble être un gros investissement au départ se trouve être finalement très économique par rapport aux produits conventionnels. C’est donc tout bon puisque les produits sont cleans, ont des emballages réduits (compostables, recyclables ou réutilisables) et sont économiques ! Comme dirait l’autre : j’achèèèète !

Je vous recommande vivement d’aller découvrir La Salade à Tout sur son blog et sur Facebook.

Et d’aller faire vos emplettes sur le site des Savons de Joya !

Aimes-tu les produits solides ? Connais-tu cette marque ?

Cuisinez comme vous le sentez ! Editions Terre vivante

Je ne sais pas si c’est pareil chez vous, mais la préparation des repas est un éternel recommencement : un vrai casse-tête pour varier, respecter les saisons, manger équilibré, respecter les saisons et satisfaire les goûts de tout le monde…. Autant j’aime préparer de bons petits plats pour recevoir, autant pour les repas du quotidien, ça me gonfle sérieusement ! Mais il faut bien se nourrir !

Mais heureusement, je m’inspire beaucoup de recettes trouvées sur des blogs (connus ou non) et sur des sites très connus. Et comme j’aime aussi beaucoup les livres, je collectionne les livres de recettes, dans lesquels j’essaie de trouver de bonnes idées.

Et parmi les ouvrages que j’aime beaucoup, ce n’est plus un secret depuis le temps, il y a ceux de Terre Vivante. Alors eux, c’est incroyable le nombre de livres super intéressants qu’ils sortent ! Je n’ai jamais vu un tel dynamisme dans une maison d’édition. J’aimerais les avoir tous, mais ça ne serait pas raisonnable quand on est sur le chemin de la déconsommation ! Aussi, j’accepte occasionnellement d’en recevoir un nouveau dans le cadre de mon partenariat. Je les remercie infiniment car je n’ai jamais été déçue par ces livres qui font aussi le bonheur de mes proches car je les leur prête.

Vous retrouverez en bas de l’articles tous les livres Terre Vivante que j’ai déjà chroniqués et, sans suspens, tous aimés !

Lire la suite

So Bio Etic : Mon lait d’ânesse

Cette parenthèse printanière que nous venons de connaître m’a fait un bien fou ! J’espère que vous en avez profité pour recharger vos batteries et emmagasiner de la vitamine D pour terminer l’hiver. De mon côté, j’en ai profité pour préparer le jardin et pour bouquiner le nez au soleil. C’était vraiment chouette ! Mais l’hiver est bel et bien de retour et la grisaille me ramène à des activités plus cocooning et je retrouve du même coup le chemin du blog.

Aujourd’hui, je vais revenir à mes premières amours : les cosmétiques ! Une éternité que je n’ai pas écrit sur un produit de beauté ! Et pourtant…. même si j’ai beaucoup réduit ma consommation (j’ai gagné un tiroir de salle de bain après un gros tri !), je continue à en utiliser et j’aime toujours autant cela.

So Bio Etic est une marque que j’affectionne particulièrement car c’est la première marque bio que j’ai découverte il y a une bonne dizaine d’années (peut être même quinze…. comme le temps passe vite !) et surtout parce que l’usine et la boutique sont à deux pas (1 km en vrai !) de chez moi. Ce n’est pas une marque parfaite, mais elle a le mérite de proposer des produits tout à fait corrects à des prix abordables, et pour moi, c’est de la consommation locale.

J’ai jeté mon dévolu sur ce petit pot de crème au lait d’ânesse il y a déjà un certain temps, grâce à une super promo à Leclerc. Je l’avais payé dans les 5 euros pour 50 ml…. ça ne se refuse pas !

Mon lait d’ânesse – Crème soyeuse hydratante tous types de peau.

Actuellement en promo sur le site Léa Nature à 9.15 € au lieu de 12.20. Et je vois que le packaging est légèrement différent.

Présenté dans une boite en carton (pas vraiment utile), le pot est en plastique (dommage ! Je préfère en verre). Il contient 50 ml mais il semble si petit que j’aurais plutôt pensé à un 30 ml. Eh bien non, il s’agit bien de 50.

Cette crème est destiné à tous les types de peaux. J’avoue que je me méfie un peu de cette formule car j’ai la peau mixte et clairement, il vaut mieux une crème adaptée à chaque type de peau. On nous promet un soin léger, hydratant et d’une infinie douceur…. rien que ça !

J’ai choisi de l’ouvrir au début de l’hiver car bien que mixte, ma peau est tout de même plus sèche en hiver et a besoin d’un soin plus riche.  La crème n’est pas si légère que cela. Vu la période, ça me convient très bien, mais je ne pense pas que cela aurait été le cas en été. Et que dire des peaux grasses ? Non, cette crème n’est pas vraiment destinée à toutes les peaux.

Vu la richesse de la crème, j’ai eu peur au début que ça ne me convienne pas. Mais en fait, elle est très vite absorbée par la peau et ne laisse pas de film gras. Et ma peau est devenue si confortable ! J’ai vraiment aimé l’effet hydratant et nourrissant. L’odeur (que je ne saurais décrire) est vraiment agréable. Je n’aime pas quand le parfum des cosmétiques est trop présent, mais là, c’est assez léger pour être agréable. Une petite quantité est suffisante, c’est donc économique.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai aimé utiliser cette crème matin et soir qui m’assure un confort certain, même par grand froid ou après un bain de soleil.

Bien que je ne sois pas végane, j’avoue que l’exploitation du lait animal à des fins cosmétiques me dérange. Lors de l’achat de cette crème, je n’avais pas encore ce genre de réflexion mais j’ai évolué depuis dans ce domaine. Aussi, je ne rachèterai pas ce produit même s’il m’a vraiment plu, ni aucun autre produit contenant du lait d’ânesse.

D’ailleurs, je serai curieuse de connaître votre point de vue sur ce sujet. N’hésitez pas à vous exprimer en commentaires.

Je vous souhaite une agréable journée et à très bientôt pour un nouvel article !

 

Ethiquable : la belle marque française du commerce équitable

Je ne connaissais pas Ethiquable avant d’avoir l’occasion de la découvrir via ce partenariat. J’avais sûrement déjà vu des produits en rayon, mais sans y prêter attention (quand je fais mes courses, je vais vite et je prends  toujours les mêmes produits depuis que je les ai soigneusement choisis il y a quelques années, tel un robot !). Grave erreur ! Je suis passée à côté de produits qui véhiculent des valeurs auxquelles j’adhère complètement.

J’avoue que je n’avais pas super confiance dans « l’équitable » suite à une enquête sur le premier gros label international il y a une dizaine d’années qui n’avait finalement d’équitable que le nom vu ses valeurs (fermait les yeux devant les coopératives sans scrupules qui continuaient d’exploiter les ouvriers agricoles tout en empochant l’argent du label). J’ose espérer qu’avec les années, ils sont plus regardants et que toutes les marques qui font de l’équitable et portent ce label respectent à présent l’éthique qui va avec.

Résultat de recherche d'images pour "ethiquable"

Qu’est ce que le commerce équitable ?

Lorsque nous achetons des denrées produites dans des pays en voie de développement (café, sucre, chocolat, fruits en particulier), elles le sont souvent dans de mauvaises conditions pour les producteurs : conditions de vie difficiles, travail dur et souvent sans sécurité, mais surtout pas assez rémunérateur pour leur permettre de vivre et de nourrir leur famille.

Dans nos propres contrées, est-il normal que les agriculteurs qui produisent à la sueur de leur front 70h par semaine minimum notre nourriture de base gagnent moins de 300 euros par mois pour 1/3 d’entre eux ? Bien sûr que non !

Chacun d’entre nous souhaite que son travail soit rémunéré à sa juste valeur, et c’est bien normal. Je sais, ce n’est bien souvent pas le cas. Et encore, heureusement que le Smic existe ! Je te laisse imaginer combien seraient rémunérés les salariés s’il n’existait plus…. mais là n’est pas le sujet du jour.

Le commerce équitable permet de remédier à cela en rémunérant les producteurs (de produits alimentaires, d’objets artisanaux, etc) à la juste valeur de leur travail pour leur permettre d’en vivre et en les accompagnant vers le développement d’une économie respectueuse des droits économiques, sociaux culturels et environnementaux.

Là, je te fais une définition très très résumée, hein ! Mais si le sujet t’intéresse, n’hésite pas à aller sur différents sites pour avoir des informations très détaillées sur le sujet, car c’est vraiment intéressant.

Acheter équitable, c’est faire une bonne action pour les hommes et pour la planète.

(Plutôt que d’engraisser des multinationales sans scrupules)

Attention, équitable ne signifie pas forcément bio ! Mais chez Ethiquable, les produits sont équitables ET bios !

Qui est Ethiquable ?

Il s’agit d’une Scoop (entreprise sous forme de coopérative appartenant à ses propres salariés) créée en 2003 à Fleurance, dans le Gers.

Ils agissent en faveur d’un commerce équitable exigeant et soutiennent l’agriculture paysanne grâce à 49 coopératives de petits producteurs partenaires.

Un large choix de produits équitables ET bios sont proposés dans des packagings que je trouve vraiment très attrayants car modernes et très informatifs en seul coup d’oeil. On sait ce qu’on achète avec notre argent durement gagné et à quoi ça sert.

Certains produits viennent de très loin (café, chocolat) mais d’autres proviennent du terroir local. Les circuits les plus courts possibles sont privilégiés.

Je t’invite à lire le site Ethiquable en long, en large et en travers pour tout savoir sur eux, sur leurs belles actions et leurs produits.

Et qu’en est-il des prix ? Eh bien c’est une bonne surprise. Ne travaillant qu’au grès des contrats que je trouve, je n’ai pas un budget courses illimité, loin de là. Mais je fais des choix dans mes dépenses. Je n’achète plus de produits industriels et/ou transformés mais uniquement des produits de base bien choisis, ce qui me permet de faire une économie que j’investie dans de bons produits. Bien sûr, les produits Ethiquables sont un peu plus chers qu’un premier prix ou une marque nationale de base. Mais la différence est finalement assez minime. Je peux tout à fait mettre quelques centimes de plus dans ma tablette de chocolat (ma drogue !) si cela me permet d’avoir du bio ET d’assurer un revenu (et éviter de faire travailler des enfants….) correct à celui qui me permet de le déguster.

Ne l’oublions pas : notre porte-monnaie (durement rempli) nous donne du pouvoir, à nous de l’utiliser à bon escient !

Dans le prochain article, je te présenterai en détails les produits que j’ai testés. Et il n’y a aucun suspens : j’ai adoré !

Vite, vite, jusqu’au 10 Janvier, Ethiquable vous propose un joli concours gourmand : http://www.ethiquable.coop/formulaire-participez-webform/5-kits-recette-a-gagner

 

Je tiens à présenter toutes mes excuses à Cécile d’Ethiquable. Elle a eu la gentillesse de me contacter pour que je teste les produits, j’ai accepté volontiers puis j’ai trouvé un nouveau job au printemps. Le temps de me remettre dans le bain, j’ai manqué de temps pour rédiger les articles que je souhaitais faire (oui, « les ». Cette marque en méritait bel et bien plusieurs !) et je comptais le faire durant l’été puisque je savais que j’aurai du temps pour faire les choses correctement. Et….. j’ai oublié ! C’est seulement maintenant que j’y repense. Je suis absolument désolée d’avoir fait attendre autant Cécile et lui renouvelle toutes mes excuses pour ce délai anormalement long. Et je la remercie de m’avoir permis de goûter et de découvrir une belle marque à laquelle je reste fidèle autant que possible. 

La cuisine bio du quotidien par Marie Chioca (Editions Terre Vivante)

Rrrhooo là là, mais il y a à nouveau de la poussière et des toiles d’araignées, par ici ! Encore une fois, je me suis laissée dépasser par la rentrée, par une baisse de moral, par une angine, par la fatigue, pas des soucis à gérer, par la maison de ma grand-mère… et le temps file à une vitesse folle, je suis sûre que tu es d’accord avec moi !

Et on se dit qu’il faut quand même qu’on s’y remette, parce qu’on aime écrire et qu’on a plein plein d’articles à faire. Mais on ne sait pas par lequel commencer, du coup, on n’écrit rien. Et le temps continue de filer….  Et au moment où j’écris ce début d’article, je ne sais toujours pas de quoi je vais parler : des derniers produits So Bio Etic que j’ai testés et adorés ? Une recette ? Un texte d’humeur ? Encore une fois, je ne sais pas où commencer.

Allez, je te parle du dernier livre de cuisine des Editions Terre Vivante que j’ai reçu. Je ne vais pas te redire à quel point j’aime ces livres (ah c’est trop tard, je l’ai redit !), mais découvrir chaque nouveauté est un vrai ravissement. Je ne les reçois pas tous, bien évidemment. Mais je regarde les nouveautés directement sur le site, je lis les sommaires et feuillette les quelques pages disponibles. Je les voudrais tous !

Lire la suite

Fleur d’Emulsion de Cattier : enfin un fluide matifiant efficace !

Je ne sais pas si vous vous souvenez que lors de mon précédent emploi, j’avais demandé vos lumières sur Hellcoton pour trouver un bon matifiant car je luisais tant et plus toute la journée.

A chaque passage aux commodités, j’appliquais un papier sur mon visage pour absorber le sébum ! La classe ! J’ai tout essayé, terminé ma crème au riz rouge de l’Occitane qui améliorait très très légèrement le problème, mais qui n’était pas assez efficace pour me satisfaire. J’ai essayé d’appliquer de la poudre de silice, mais là non plus je n’avais pas de résultats probants.

Quand j’ai repris le travail en avril, je n’espérais aucun miracle. J’ai retrouvé ce même souci que je n’ai pas quand je ne bosse pas ! (moralité : faut pas que je travaille !).

J’ai donc cherché une nouvelle crème matifiante que je n’avais pas encore testée et j’ai jeté mon dévolu sur Fleur d’Emulsion de Cattier. C’est un bien grand nom pour évoquer un fluide matifiant !

Fluide matifiant Cattier Lire la suite

[So Bio Etic] Gamme Peau Parfaite : la mousse nettoyante

Il y a déjà un certain temps oh bordel, ça fait pas loin d’un an ! Marie de So Bio Etic m’a fait le plaisir de me faire parvenir (ainsi qu’à quelques autres blogueuses) la nouvelle gamme (qui était nouvelle à l’époque, donc) qui s’appelle Peau Parfaite.

Je présente d’abord mes excuses à Marie pour avoir autant tardé à donner mon avis sur le produit et la remercie de sa patience. En même temps, ça m’a permis de vraiment bien tester les produits ! Je les ai même terminés tous il y a… déjà un certain temps aussi, mais la procrastination, le manque de temps parfois on fait que voilà, je n’en ai toujours pas dit un mot …. Et au départ, je n’en aimais aucun car ce n’était pas la période adaptée pour certains produits. Oui, ma peau a ses saisons. L’hiver, le sérum ne me sert à rien seul (et je n’aime pas me tartiner de 50 produits le matin), l’été , les crèmes sont trop riches. Bref, j’ai dû adapter mes routines en fonction des produits et des saisons pour au final les adorer même s’ils ne sont pas parfaits.

Je ne vous présente plus Léa Nature et ses différentes marques car vous commencez à bien connaître (et si ce n’est pas le cas, vous pouvez lire mes anciens articles sur la marque en farfouillant sur la droite !).

So bio etic Peau parfaite

La gamme et ses promesses

Composée d’une mousse nettoyante, d’un sérum uniformisant, d’une crème hydratante perfectrice et d’une lotion bain vapeur purifiante, la gamme fait de belles promesses grâce à tous ces adjectifs. On comprend bien que l’association de ces 4 produits va nous faire une peau de bombasse grâce à la fleur de lotus du Laos qui est l’emblème de la gamme.

La mousse va NETTOYER, la lotion bain vapeur PURIFIER, le sérum UNIFIER et la crème SUBLIMER. Tout un programme !

Particulièrement adoucissantes, apaisantes, astringentes et rafraîchissantes, les fleurs de Lotus sont utilisées contre les imperfections. La fleur de Lotus sacrée est un actif ultra-protecteur et activateur d’éclat.
INNOVATION : SO’BiO étic® a breveté un complexe Lotus, hamamélis et zinc, présent dans la gamme « Pour Une Peau Parfaite ». Ce complexe permet d’hydrater la peau, de limiter les secrétions de sébum, resserrer les pores de la peau, la lisser et unifier le teint.

Le protocole des 4 produits innovants va permettre d’hydrater, matifier, resserrer les pores, lisser la peau et unifier le teint : donc une peau parfaite ! Le rêve !

Pour voir la présentation complète que So Bio fait de la gamme, c’est par ici.

LA MOUSSE NETTOYANTE

So Bio Etic - peau parfaite - Mousse nettoyante

150 ml – 9.55 euros

So Bio Etic - Peau parfaite - Mousse nettoyante 2

 

Composition :

Aqua (Water), Hamamelis Virginiana (Witch Hazel) Water*, Cocamidopropyl Betaine, Decyl Glucoside, Glycerin, Sodium Chloride, Lactic Acid, Benzyl Alcohol, Parfum (Fragrance), Sodium Benzoate, Zinc PCA, Xanthan Gum, Linalool, Sodium Levulinate, Limonene, Nelumbo Nucifera Flower Extract*, Citric Acid, Potassium Sorbate
*ingrédients issus de l’agriculture biologique

J’adore les mousses (nettoyantes, hein, pas à picoler). C’est ce qui me procure le plus de plaisir quand je nettoie ma peau.

Cette mousse nettoyante clarifiante nous promet de transformer la peau par ses 3 dimensions : les pores, le grain de peau, et le teint. Elle nettoie et démaquille en profondeur pour donner un teint frais et pur. Le grain de peau sera affiné, les pores resserrés et le teint illuminé.Pour un effet « peau neuve » et « coup d’éclat instantané »la mousse peut-être utilisée en masque une fois par semaine.

Waouh ! Tout ça déjà rien qu’avec de la mousse nettoyante ?!

Ce produit se présente sous la forme classique et habituelle d’un flacon-pompe en plastique solide. La pompe est assez grosse, mais c’est pour permettre la formation de la mousse (il faut suffisamment d’air pour qu’elle puisse se former).

J’ai toujours fait une pression complète + 1/2 pression pour avoir la bonne dose de mousse. Je regrette qu’une seule ne soit pas suffisante (pour moi. Peut-être que pour vous ça le serait).  La lotion se transforme donc en mousse en passant par le spray.

La mousse est légère, onctueuse, mais je l’aurais aimée un peu plus dense.

L’odeur est légère, fleurie, peu commune. J’avoue ne pas avoir transportée parce ce parfum. Pour les mousse, je n’aime que le parfum de la Nivea !

L’application est super agréable car la mousse est ultra douce sur la peau. Elle se rince facilement et laisse la peau bien propre.

Alors qu’avec d’autres nettoyant ma peau tiraille sous l’effet du décapage et de l’eau calcaire, avec cette mousse, elle est nette, douce, rafraîchie et ne tiraille pas du tout. J’en oublie souvent de mettre ma crème hydratante !

Je ne l’ai pas utilisée en masque (à chaque produit son job !) mais j’ai essayé plusieurs fois par curiosité de nettoyer du mascara (noir, non waterproof) et ça a très bien fonctionné. Je n’ai pas essayé sur make-up chargé ni sur le teint.

Elle nettoie, ça c’est certain. Mais est-ce que ça illumine et affine le grain de peau tel que promis ? Je n’irais pas jusque là. En même temps, ce n’est pas ce que j’attends d’un nettoyant.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas eu de coup de coeur pour ce produit car il n’est pas parfait et que je le trouve un peu onéreux pour un nettoyant qui se termine un peu trop vite. Mais j’adore la texture mousse, ça nettoie très bien et démaquille le make-up léger. C’est très agréable d’avoir la peau fraîche, douce et confortable après nettoyage. Peut-être un peu trop de promesses (comme pour toute la gamme, je vends déjà la mèche !) mais je rachèterai cette mousse occasionnellement.

Là, tout de suite, maintenant, la gamme est proposée avec un rabais de 20% sur le site Lea Nature, jusqu’au 22 Mars.

Bientôt, la suite de la gamme (oui oui, avant les 6 prochains mois, c’est promis !)

Avez-vous testé cette gamme ? Elle vous tente ?

Produit offert pour test

BIO SECURE La crème doudou pour les mains

J’ai sûrement été chirurgienne dans une vie passée. Pour me laver aussi souvent les mains et être aussi maniaque des microbes, je ne vois pas d’autres explications !

A moins que ça ne soit le fait d’être fille d’infirmière. Ma mère était souvent formée à l’hygiène dans le cadre de son métier à l’hôpital, elle était même référente de son service si mes souvenirs sont bons. Donc à la maison, nous étions sensibilisés à tout cela. En vieillissant, elle est devenue beaucoup plus souple sur le sujet, alors que de mon côté, je suis devenue ultra maniaque de la saleté invisible : les microbes, les germes, les bactéries. Aussi, je me lave beaucoup les mains tout au long de la journée, ce qui me vaut d’avoir la peau très très sèches, surtout à cette saison car c’est accentué par le froid et le vent.

EDIT : Afin de rassurer les esprits chagrins (cf le premier commentaire) qui s’inquiètent de ma santé mentale au lieu de se préoccuper de la leur, je précise quand même que quand j’emploie le terme « maniaque du lavage des mains » (ou maniaque tout court) c’est bien sûr de l’exagération, du second degré, de l’humour encore faut-il en avoir. Certes, je me lave les mains un peu plus que la moyenne de nos concitoyens, mais il ne faut pas oublier que dans cette moyenne, il y a tous ceux qui ne se les lavent pas en sortant des toilettes, après avoir changé la couche débordante de bébé, après avoir sorti les poubelles….(la personne du commentaire en fait-elle partie ?!). Je ne juge pas, chacun fait ce qu’il veut.  Mais la moyenne n’est donc pas si élevée que ça. Donc non, je ne me lave pas les mains 30 fois par jour à la javel ou la soude et je n’ai pas de TOC ! (c’est bon Halila, tu es rassurée, ta vie peut continuer ?)

C’est donc la ronde des crèmes pour les mains dans ma salle de bains. J’en consomme beaucoup et j’aime en tester plein pour trouver les meilleures, qui doivent allier plaisir et efficacité. Comme pour mes autres produits, je les utilise méthodiquement, et je dois en terminer une avant d’en ouvrir une autre. J’en ai toujours une dans mon sac à main également.

La marque :

Bio Secure est une marque du laboratoire Biopha, qui propose des produits bio et respectueux de notre peau comme de l’environnement. Pour tout savoir, c’est par ici.

Cette crème pour les mains existe en deux formats : 50 ml et 100 ml et est vendue environ 3.20 euros pour le petit format et 7 euros pour le grand (mais les prix varient vraiment d’une enseigne à l’autre).

Lire la suite

NATURE MOI Le shampoing ultra-doux à l’amande

J’ai découvert Naturé Moi tout à fait par hasard lors de la dernière semaine de la beauté chez Leclerc ! Je n’avais encore jamais entendu parler de cette marque. Depuis je la vois davantage et je vois que je ne suis pas le seule à l’apprécier.

J’ai donc profité de prix intéressants pour prendre plusieurs  shampoings (oui parce que voyez-vous mes cheveux englobent toutes les situations de soins possibles : colorés, fins, bouclés, fragilisés, secs aux pointes mais regraissant vite, sans volume, etc…) et des crèmes de douche.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA Lire la suite