Que faire des vieux livres dont on ne veut plus ?

Il y a plus d’un an maintenant, j’ai commencé à « vider » la maison de ma grand-mère suite à sa mise en vente. Petit à petit, j’ai trié, jeté, vendu donné bon nombre d’objets. Et je me suis rendu compte que ce n’était pas si simple.

En effet, il m’est impossible de mettre dans les conteneurs spéciaux des vêtements quasi neufs. Je sais quel circuit ils suivent et me dire que des vêtements que je donne sont au final vendus assez cher à des Africains dans la pauvreté, ça me déplaît. Si je donne, c’est pour que cela profite gratuitement à une personne qui en a besoin. Bien sûr ces circuits permettent à des personnes de travailler en insertion etc, mais je préfère donner les vêtements dans un circuit plus direct à des associations locales ou à des personnes qui vont sur le terrain pour distribuer directement.

Et la question s’est ainsi posée pour tout ! Un vrai casse-tête !

Et les livres…. ma grand-mère avait des tonnes et des tonnes de livres. Des anciens (très très anciens !), des romans à l’eau de rose des années 60 ou des livres plus contemporains et de beaux ouvrages. Impossible pour elle de tout garder. Je me suis alors demandé quelle nouvelle vie leur donner, d’autant plus que pour moi, un livre un objet précieux.

Les vendre

Sur les sites spécialisés

Momox : propose une application pour scanner les livres. La plupart sont repris moins d’1€ mais si on a un gros stock, ça peut faire une somme non négligeable. Une fois le minimum de vente atteint, on peut valider la vente. Il suffit ensuite de faire le colis, d’imprimer l’étiquette du transporteur et de déposer le carton gratuitement en point relais ou à la poste. Simple, rapide et efficace.

Gilbert Joseph : fonctionne quasiment de la même manière, sauf que le prix de vente estimé varie selon le choix de paiement (compte-tirelire ou virement) et le choix du transporteur (dépôt en magasin, à la poste, en point relay…). Il est également possible de se rendre directement dans un magasin pour y déposer les livres mais ils ne seront peut-être pas tous acceptés et il faut repartir avec !

Vendre-livre : Même principe que les précédents

Sur les sites généralistes

Amazon, Priceminister : avec les frais de port, le prix grimpe vite pour l’acheteur, et le vendeur n’est pas toujours gagnant car les frais de port sont sous forme d’un forfait décidé par le site et il ne couvre pas souvent le coût  réel. Et les sites prennent une commission au passage. Donc ce n’est pas intéressant pour tous les livres.

Ebay, Le Bon Coin et autres sites de petites annonces : la meilleure option, pour une remise en mains propres.

En réel

Les vide greniers, les bourses aux livres permettent d’écouler du stock en peu de temps, même si c’est à petit prix et malgré le paiement de l’inscription.

C’est beaucoup de boulot, mais cela permet de récolter une petite cagnotte à réinvestir…dans d’autres livres 😉

Les donner

Les livres peuvent être donnés aux médiathèques de quartiers s’ils sont très récents (et en parfait état) ou très anciens (à titre de collection), aux hôpitaux et maisons de retraites, établissement pénitentières (livres de poche).

Les livres pour enfants en bon état et récents peuvent être donnés aux écoles, crèches, garderies, maisons maternelles.

Il est également possible de les déposer dans les « boîtes à lire » (excellente initiative ! Mais ce n’est pas une poubelle ! Il faut y laisser des livres corrects) ou d’en laisser par-ci par là sur des bancs publics, au troquet du quartier, dans une salle d’attente, dans un joli carton posé sur ou sous les boîtes à lettre ou dans le local à poubelle de ton immeuble, bref, dans des lieux de passage où ils pourront facilement être trouvés et adoptés.

De nombreuses associations les récupèrent pour les distribuer ou pour les revendre à petit prix (Restos du coeur, Emmaüs, Secours Populaire ou Catholique, Engagement Solidaire, Point-Livres, Bibliothèques sans Frontières, associations de quartier)

Enfin, il reste la solution de la petite annonce sur Recyclivres, Le Bon coin, Donnons.org, Recup.net, ou le troc.

Les jeter

Si vraiment aucune des solutions précédentes n’a permis d’écouler le stock de vieux livres, il ne reste plus qu’à les jeter. Ils doivent être déposés dans les conteurs à papier de quartier ou à la déchetterie.

Et toi, tu fais quoi de tes vieux livres ?

 

Publicités

Les boulets du Bon Coin Tome 2

Comme je te l’écrivais déjà dans le tome 1, j’utilise beaucoup le site de petites annonces Le Bon Coin pour vendre ou donner des choses dont je ne me sers plus ou des affaires qui sont dans la maison de ma grand-mère qui est en vente (la maison, hein, pas la mamie !). J’ai donc beaucoup d’annonces et forcément, je reçois beaucoup de mails, et de gens à mon domicile ou à la maison de ma grand-mère. Et j’ai donc un certain nombre de têtes en l’air ou carrément d’abrutis , en proportion…

Résultat de recherche d'images pour "minion abruti"

Problème de géographie : J’habite dans le 17. Je l’indique toujours dans le formulaire des petites annonces, ainsi que mon code postal exact. Je sais combien ça facilite les recherches de proximité. Ce sont des éléments qui sont visibles et mis en évidence dans les annonces, lorsque c’est renseigné.

Un samedi matin, une dame me demande un rendez-vous pour un lot de livres. Elle est pressée donc je lui propose de venir le jour-même à midi, je lui communique mon adresse précise AVEC le code postal. A midi, elle m’appelle, complètement désolée et honteuse. Elle s’est rendue à maville (nom de ma commune)…. mais près de chez elle….. dans le 91 ! Et c’est au moment de mettre mon adresse précise dans son GPS  qu’elle s’est rendu compte que j’avais écrit 17 et pas 91 et que forcément…. Alors oui, c’est pas de chance qu’il y ait le même nom de commune dans plusieurs départements, mais c’est un peu pour ça qu’il y a des codes postaux, non ?

Et le pire c’est que ce n’est pas la première fois que ça arrive. Mais bordel, lisez les adresses qu’on vous donne ! Lisez les infos des annonces ! C’est écrit en toutes lettres !

Et attends, ce n’est pas terminé ! Je lui propose de lui envoyer le lot via Mondial Relay car elle semblait le vouloir vraiment et je précise le prix. Elle me répond que oui, elle veut bien. 5 minutes plus tard, je reçois un nouveau message, mais via mon annonce où elle me demande, comme si on n’en avait pas déjà discuté, si j’accepterais de lui envoyer le lot, et si oui combien ça couterait (chose que j’avais déjà écrite dans notre précédent échange et qu’elle avait approuvée !). Là, je me suis dit que ça allait vraiment être compliqué ! J’ai donc répondu, donné les directives et finalement, la suite s’est bien passée. Mais fiouuuu, c’est compliqué, parfois ! Lire la suite