Ethiquable : dégustation des produits

Dans l’épisode précédent, j’ai évoqué le commerce équitable et présenté la marque Ethiquable qui a eu la gentillesse de me faire tester quelques produits (et fait preuve d’une énorme patience….)

Alors, alors ? Est-ce j’ai aimé ces produits ?

Sur chacun d’eux, on retrouve en un coup d’oeil ce qu’on consomme (sous le titre « ce que je croque », « ce que je bois », « ce que j’aime ») et ce qu’apporte le fait qu’il soit équitable, la bonne action que l’on fait en consommant ce produit (sous le terme « ce que je défends »). 

Le café : ça, ce n’est pas moi qui l’ai dégusté car je n’aime pas le café ! J’avais donc missionné l’Amoureux pour qu’il le teste à ma place. C’est seulement lorsque j’ai vu le sachet prêt à être jeté (au recyclage) que j’ai su qu’il l’avait consommé ! Il avait oublié de me le dire ! J’ai donc fait un petit interrogatoire pour savoir ce qu’il en avait pensé. Je n’ai eu pour réponse que « c’était un très bon café« .  Ah ! Et je n’ai pas eu plus de détails… Mais s’il dit que c’était bon, c’est que ça l’était vraiment ! Il a souvent des a priori sur les produits bios qu’il trouve fades ou sans intérêt (crois-moi, l’éducation n’est pas facile car ça m’énerve quand il dit ça ! lol). Donc s’il dit qu’il a aimé, on peut le croire !

Le sucre complet de canne : J’ai souvent du mal avec ce type de sucre car j’en ai déjà eu au goût ultra prononcé, limite désagréable pour moi. Celui-ci m’a agréablement surprise. Il est relativement doux et subtile. Je ne l’ai pas goûté pur (je déteste manger du sucre pur !), mais dans un yaourt ou un fromage blanc, je l’ai beaucoup aimé.

Cécile, la gentille personne qui m’a envoyé les produits m’a très bien cernée puisque qu’elle glissé dans mon colis plusieurs tablettes de chocolat ! J’étais joyeuse comme une petite fille au matin de Noël  !

Chocolat au lait d’Equateur 52% : Alors là….. c’était bon, mais c’était bon ! Je n’ai jamais dégusté un chocolat au lait aussi délicieux ! Très fin et à 52% de cacao, il est moitié moins sucré qu’un chocolat au lait classique et du coup, n’entraîne par une envie irrépressible d’en reprendre encore et encore. De mémoire, c’est l’un des meilleurs chocolats au lait qu’il m’ait été donné de déguster. C’est  dire ! Sa couleur est étonnante car assez foncée et proche de celle d’un chocolat noir. Mais au goût, c’est bien du chocolat au lait.

Chocolat noir grand cru Haïti 72% : J’ignorais qu’Haïti était un pays producteur de cacao ! A 72%, c’est un vrai bon chocolat noir, mais pas corsé. Il reste assez doux tout en ayant des saveurs affirmées. C’est mon préféré des chocolats noirs.

Chocolat noir grand cru Equateur 80% : Avec une telle teneur en cacao, j’avais peur que ça ne soit trop corsé. Eh bien non ! Encore une fois, le goût est prononcé voire corsé mais pas trop. Il est assez long en bouche, mais sans arrière-goût sur la fin. Si on veut avoir tous les bénéfices d’un bon chocolat noir, c’est celui-ci qu’il faut choisir.

Chocolat noir au quinoa : j’adore les chocolats qui croustillent ! Et le quinoa soufflé, tout comme le riz, s’accorde parfaitement bien avec le chocolat noir. Ici, nous avons un chocolat noir assez doux, à environ 63%,  garni de quinoa soufflé en quantité généreuse. C’est tellement bon ! J’ai hâte d’en racheter car la dégustation est un vrai moment de gourmandise et de plaisir !

Chocolat au lait noix de coco : Un chocolat au lait somme toute classique mais très bon et très fin, agrémenté de noix de coco très bien dosée. Je n’aime pas quand la coco l’emporte, mais là, si le goût est bien présent, il ne masque pas celui du très bon chocolat au lait.

Chocolat noir dessert : une belle tablette de chocolat brillant qui m’a donné envie de le goûter tel quel ! Eh bien je l’ai trouvé aussi qu’un chocolat de dégustation ! Corsé mais pas trop, sucré mais pas trop, c’est un très bon chocolat à pâtisser. Je me suis donc empressée de faire un gâteau avec une recette que je ne connaissais pas encore mais qui pourrait être la meilleure jamais testée ! Oui oui, rien de moins ! Ne pars pas trop loin, je reviens très vite avec la recette (si si, cette fois c’est vrai ! L’article est déjà prêt !)

On peut donc dire que c’est un carton plein pour ces produits Ethiquable. Tous nous ont conquis. J’ai particulièrement aimé les chocolats, comme tu l’auras compris ! Comme j’adore ça, j’en ai déjà goûté beaucoup beaucoup (bio ou pas) et c’est facile de comparer. Et là vraiment, je les ai trouvés tous délicieux sans aucune réserve. Et c’est bien dommage qu’ils ne soient pas vendus là où je fais le plus souvent mes courses car je n’achèterais plus que ceux-là !

As-tu déjà goûté des produits Ethiquable ? Es-tu sensible au commerce équitable ou pas du tout ?

 

Publicités

Ethiquable : la belle marque française du commerce équitable

Je ne connaissais pas Ethiquable avant d’avoir l’occasion de la découvrir via ce partenariat. J’avais sûrement déjà vu des produits en rayon, mais sans y prêter attention (quand je fais mes courses, je vais vite et je prends  toujours les mêmes produits depuis que je les ai soigneusement choisis il y a quelques années, tel un robot !). Grave erreur ! Je suis passée à côté de produits qui véhiculent des valeurs auxquelles j’adhère complètement.

J’avoue que je n’avais pas super confiance dans « l’équitable » suite à une enquête sur le premier gros label international il y a une dizaine d’années qui n’avait finalement d’équitable que le nom vu ses valeurs (fermait les yeux devant les coopératives sans scrupules qui continuaient d’exploiter les ouvriers agricoles tout en empochant l’argent du label). J’ose espérer qu’avec les années, ils sont plus regardants et que toutes les marques qui font de l’équitable et portent ce label respectent à présent l’éthique qui va avec.

Résultat de recherche d'images pour "ethiquable"

Qu’est ce que le commerce équitable ?

Lorsque nous achetons des denrées produites dans des pays en voie de développement (café, sucre, chocolat, fruits en particulier), elles le sont souvent dans de mauvaises conditions pour les producteurs : conditions de vie difficiles, travail dur et souvent sans sécurité, mais surtout pas assez rémunérateur pour leur permettre de vivre et de nourrir leur famille.

Dans nos propres contrées, est-il normal que les agriculteurs qui produisent à la sueur de leur front 70h par semaine minimum notre nourriture de base gagnent moins de 300 euros par mois pour 1/3 d’entre eux ? Bien sûr que non !

Chacun d’entre nous souhaite que son travail soit rémunéré à sa juste valeur, et c’est bien normal. Je sais, ce n’est bien souvent pas le cas. Et encore, heureusement que le Smic existe ! Je te laisse imaginer combien seraient rémunérés les salariés s’il n’existait plus…. mais là n’est pas le sujet du jour.

Le commerce équitable permet de remédier à cela en rémunérant les producteurs (de produits alimentaires, d’objets artisanaux, etc) à la juste valeur de leur travail pour leur permettre d’en vivre et en les accompagnant vers le développement d’une économie respectueuse des droits économiques, sociaux culturels et environnementaux.

Là, je te fais une définition très très résumée, hein ! Mais si le sujet t’intéresse, n’hésite pas à aller sur différents sites pour avoir des informations très détaillées sur le sujet, car c’est vraiment intéressant.

Acheter équitable, c’est faire une bonne action pour les hommes et pour la planète.

(Plutôt que d’engraisser des multinationales sans scrupules)

Attention, équitable ne signifie pas forcément bio ! Mais chez Ethiquable, les produits sont équitables ET bios !

Qui est Ethiquable ?

Il s’agit d’une Scoop (entreprise sous forme de coopérative appartenant à ses propres salariés) créée en 2003 à Fleurance, dans le Gers.

Ils agissent en faveur d’un commerce équitable exigeant et soutiennent l’agriculture paysanne grâce à 49 coopératives de petits producteurs partenaires.

Un large choix de produits équitables ET bios sont proposés dans des packagings que je trouve vraiment très attrayants car modernes et très informatifs en seul coup d’oeil. On sait ce qu’on achète avec notre argent durement gagné et à quoi ça sert.

Certains produits viennent de très loin (café, chocolat) mais d’autres proviennent du terroir local. Les circuits les plus courts possibles sont privilégiés.

Je t’invite à lire le site Ethiquable en long, en large et en travers pour tout savoir sur eux, sur leurs belles actions et leurs produits.

Et qu’en est-il des prix ? Eh bien c’est une bonne surprise. Ne travaillant qu’au grès des contrats que je trouve, je n’ai pas un budget courses illimité, loin de là. Mais je fais des choix dans mes dépenses. Je n’achète plus de produits industriels et/ou transformés mais uniquement des produits de base bien choisis, ce qui me permet de faire une économie que j’investie dans de bons produits. Bien sûr, les produits Ethiquables sont un peu plus chers qu’un premier prix ou une marque nationale de base. Mais la différence est finalement assez minime. Je peux tout à fait mettre quelques centimes de plus dans ma tablette de chocolat (ma drogue !) si cela me permet d’avoir du bio ET d’assurer un revenu (et éviter de faire travailler des enfants….) correct à celui qui me permet de le déguster.

Ne l’oublions pas : notre porte-monnaie (durement rempli) nous donne du pouvoir, à nous de l’utiliser à bon escient !

Dans le prochain article, je te présenterai en détails les produits que j’ai testés. Et il n’y a aucun suspens : j’ai adoré !

Vite, vite, jusqu’au 10 Janvier, Ethiquable vous propose un joli concours gourmand : http://www.ethiquable.coop/formulaire-participez-webform/5-kits-recette-a-gagner

 

Je tiens à présenter toutes mes excuses à Cécile d’Ethiquable. Elle a eu la gentillesse de me contacter pour que je teste les produits, j’ai accepté volontiers puis j’ai trouvé un nouveau job au printemps. Le temps de me remettre dans le bain, j’ai manqué de temps pour rédiger les articles que je souhaitais faire (oui, « les ». Cette marque en méritait bel et bien plusieurs !) et je comptais le faire durant l’été puisque je savais que j’aurai du temps pour faire les choses correctement. Et….. j’ai oublié ! C’est seulement maintenant que j’y repense. Je suis absolument désolée d’avoir fait attendre autant Cécile et lui renouvelle toutes mes excuses pour ce délai anormalement long. Et je la remercie de m’avoir permis de goûter et de découvrir une belle marque à laquelle je reste fidèle autant que possible.