Mon petit bonheur du week end

Combien de fois vous ai-je déjà parlé de Cacolac sur ce blog depuis ses débuts ? Alors, je dis toujours que j’adore le Cacolac, mais finalement, ce n’est pas vraiment pour son goût peu chocolaté et chimique mais plutôt pour les souvenirs qu’il m’évoque.

Ce week-end, j’ai trouvé dans le grenier de ma grand-mère, ce parasol Cacolac. Je l’ai rapporté chez moi. Et mes souvenirs d’enfance sont remontés à la surface.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

J’ai vécu mon enfance dans les années 80. A cette époque, mon grand-père était grossiste en boissons et avait son propre commerce. C’est pour cela qu’il avait plein d’objets publicitaires.

L’été, j’allais souvent passer des séjours chez mes grands-parents, qui n’habitaient qu’à une quinzaine de kilomètres de chez nous. C’était le bonheur. Je pouvais faire plein de choses non-autorisées à la maison. Et comme c’était dans le bourg d’un village (qui n’en est plus un maintenant), je pouvais aller seule dépenser mon argent de poche pour acheter des magazines sur Michael Jackson au bureau de tabac (ma mère ne voulait pas que je dépense mes sous comme ça lol), ou acheter quelques bonbons à la boulangerie, ou encore aller faire quelques courses dans les 2 ou 3 épiceries qu’il y avait encore à l’époque.

Je pouvais également aller rendre visite à ma mémé (mon arrière grand-mère) qui habitait encore à l’autre extrémité de la rue. A 20 mètres de chez mes grands-parents, vivait une grand-tante âgée que j’aimais beaucoup. Elle était ultra maquillée (toute beurrée de fond de teint, et un rouge à lèvre bien rose, maladroitement appliqué), coquette et ultra « bijoutée », et super gentille. Quand je débarquais chez elle, je surprenais souvent une partie de belote ou de tarot disputée entre amis du 3ème âge. Du haut de mes 5, 6 ou 7 ans, j’adorais regarder ces gens jouer, je donnais les points en plastique et servait le goûter. J’en ai gardé un gout pour le jeu très prononcé.

Ma grand-mère m’apprenait à faire des gâteaux (tiens tiens… !) et la mayonnaise, de la couture, du tricotin, et plein d’autres choses mais nous étions sans arrêt interrompues par le téléphone qui sonnait : les clients passaient les commandes et elle les notait. C’est peut-être pour ça que je déteste autant le téléphone !

Et mon grand-père m’autorisait à le suivre dans le hangar pendant qu’il chargeait son camion, avant d’aller faire ses livraisons dans les cafés. Je suivais ses allers et venues, d’une pile de caisses colorées à une autre, le chargement des caisses sur le diable, puis le transfert sur la plateforme du camion, tout en appréciant la fraîcheur des lieux.

Le hangar était en deux parties. Celle du fond était petite et plus sombre, et j’avais peur. Pourtant, il y avait là les trésors : les jus de fruits et le Cacolac ! De temps en temps, il sortait un décapsuleur de la poche de son épaisse salopette bleue de travail et m’ouvrait une bouteille. Et c’était le bonheur absolu !

Alors quand je suis tombée sur ce parasol, je me suis souvenue…

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Et toi, il y a des objets qui t’évoquent de doux souvenirs ?

Afficher l'image d'origine

 

Publicités

16 réflexions sur “Mon petit bonheur du week end

  1. Oh que oui…
    Que de choses me font revenir au doux temps de mon enfance ou toute la famille etait toujours reunie..il suffit d un gout , pour me faire remonter des larmes.Et qui dit larmes, dit nostalgie..
    Joli article.

  2. J’ai vécu la même chose avec le même parasol !
    Mes grands-parents avaient un bar/restaurant dans un aéro-club.
    J’ai bu du cacolac (pas du tout chimique et super chocolaté d’ailleurs) et manger des milky-way en quantité industrielle !!!
    Ce sont des super souvenirs, et je ne connais personne qui arrive à la cheville de ma mémé niveau gentillesse…
    Merci pour ton partage.
    Biz

    • Ah quand même, je trouve un drôle d’arrière goût ! Peu importe, j’en boirais toute ma vie quand même !
      merci d’avoir partagé tes souvenirs

  3. coucou

    émouvant ton récit…on a toutes dans le coeur des parties de nos vies enfouies, prêtes à ressurgir et à être racontées
    pour ma part, le plus beau souvenir d’enfance, c’est une maison de vacances que ma famille louait à 2 km de la plage et on se retrouvait avec mes cousins et cousines de bourges, avec oncles , tantes, arrière grand-mère, grand-mère, tantes, des souvenirs heureux…cela a duré plus de 10 ans….
    je passe quand je peux dans cet endroit balnéaire, qui n’a pas beaucoup changé, avec sa plage de sable blanc, ses bâteaux, son marché, rien n’a changé…

    • Merci d’avoir partagé tes jolis souvenirs. C’est important les souvenirs d’enfance, je pense que c’est en grande partie sur qui a construit les adultes que nous sommes.

  4. oh que oui! des objets, des chansons, des expressions… qui me transportent vers des souvenirs j’en ai à la pelle, et même de simples mots! Tu écris « épaisse salopette bleue de travail » et instantanément je suis devant mon grand père dans son jardin. 😉 merci pour ce partage de souvenirs .

    • J’ai oublié d’écrire plein de détails, je m’en rends compte, d’un coup ! tous les grand-pères ont porté une salopette bleue, on dirait !

Laisse-moi un mot doux ! Les commentaires font vivre le blog !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s