Financiers aux pépites de chocolat

Lorsque l’on cuisine, il peut arriver qu’il nous reste une partie de l’oeuf non utilisée. Pas de gâchis chez moi ! Je cherche donc toujours comment utiliser la partie restante.

Avec les jaunes, il est possible de réaliser une crème anglaise.

J’ai déjà publié une recette pour utiliser des blancs, en voici une autre. Délicieuse, rapide et facile.

 

Les ingrédients (pour environ 12 pièces)

  • 150 g de suce glace
  • 80 g de farine
  • 180 g de beurre
  • 6 blancs d’œufs
  • 120 g de poudre d’amandes
  • 100 g de pépites de chocolat

La recette

  • Faire fondre le beurre puis le laisser refroidir.
  • Préchauffer le four à 180°
  • Monter les blancs d’oeufs en neige bien ferme
  • Ajouter le sucre glace, la farine, la poudre d’amandes (après les avoir tamisés) et le beurre fondu, puis mélanger délicatement pour obtenir une pâte lisse et brillante.
  • Verser la préparation dans des moules à financiers (jusqu’à un peu plus de la moitié).
  • Enfourner pour 15 à 20 minutes selon les fours.
  • Laisser refroidir avant de démouler

Publicités

Le grand livre de la cuisine green Marabout (et Natura Sense)

Combien de fois par semaine reste-je devant le frigo, porte ouverte, à chercher quoi manger ? Combien de fois en faisant la liste des courses je me demande quoi acheter en respectant mes goûts difficiles, ceux de l’Amoureux (tout aussi difficile, mais pas sur les mêmes choses !), le fait que je n’aime pas les légumes mais qu’il faut bien en manger quand même, les saisons…. Un éternel casse-tête !

Heureusement, pour m’aider dans cette lourde tâche, je m’inspire de blogs, de site de cuisine et de mes nombreux livres de recettes. J’adore les livres, donc c’est un support que j’affectionne particulièrement, même si c’est encombrant parce que j’en ai trop !

Quand Elise de Natura Sense m’a proposé d’en choisir un et de me l’envoyer, je n’ai pas su résister. Oui j’en ai trop, mais oui, j’aime en découvrir d’autres pour trouver de nouvelles recettes. Comme je n’arrivais pas à choisir, j’ai envoyé les 3 titres qui me plaisaient le plus à Elise, en lui précisant que j’avais surtout besoin de recettes de légumes pour m’inciter à en manger, et je lui ai proposé de me faire la surprise et de m’envoyer celui de son choix. Et j’ai reçu Le Grand Livre de la Cuisine Green de chez Marabout : un très bon choix !

C’est un très gros livre contenant pas moins de 475 recettes et vendu 15.90 €. Déjà, je trouve que le prix est très intéressant pour ce type de gros livre et le nombre de recettes.

Et qu’est ce qu’on trouve en dedans ce de beau livre ? Ben des recettes ! (rrrrhoo, ben quoi, on peut rigoler !)

Le livre est composé de 10 grands chapitres :

  • Jus et Smothies
  • Petit-déjeuner & encas
  • Vegan
  • Veggie
  • Soupe
  • Salades
  • Entrée & déjeuners légers
  • Plats
  • Légumes
  • Desserts

Les recettes proposées sont saines, équilibrées, assez simples en général, donc accessibles même aux novices en cuisine. En un coup d’oeil, les symboles en haut de la recette permettent d’avoir de nombreuses informations (calories, temps de préparation et de cuisson,etc). Lire la suite

Je n’ai jamais… (petits secrets sur moi !)

Bien que j’ai récemment passé la quarantaine, il y a un certain nombre de choses que je n’ai jamais faites. Par choix, par conviction, ou parce que l’occasion ne s’est jamais présentée… Non non, je ne suis pas une extra-terrestre !

Résultat de recherche d'images pour "gif wtf"

Je n’ai jamais…

Eté mariée, pacsée, liée officiellement : je crois que je n’aime pas tout ce qui est officiel ! Et j’aime trop cette sensation de liberté, même si dans les faits, c’est tout comme.

Fantasmé sur le mec d’une copine : on ne touche pas au mec d’une copine, jamais !

Aimé les boissons chaudes, l’alcool, les jus et les sodas : autant dire que quand je sors boire un verre, c’est compliqué !

Eté saoule : et pour cause ! Je ne bois jamais une goutte d’alcool. Et oui merci, je le vis très bien. Ce sont surtout les autres que ça dérange, allez savoir pourquoi ! Lire la suite

Tu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi

Ce n’est plus un secret : j’adore Virginie Grimaldi !

Les héroïnes de Virginie sont toujours des jeunes femmes gentilles, bienveillantes, capables d’avoir toutes sortes de sentiments, qui à un moment donné fuient une vie qui ne leur convient plus, tombent, se relèvent, puis après bien des déboires, finissent par avoir le coeur réparé et sont heureuses. Je crois que chacune peut se retrouver en elles. Et ce sont des romans qui font du bien. Parce qu’ils racontent la vraie vie, et que ça finit bien.

J’ai adoré « Il est grand temps de rallumer les étoiles« . J’avais un peu moins aimé « le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie » que j’avais trouvé un peu moins passionnant et les personnages moins attachants (même si la lecture avait été agréable. Mais je le relirai sûrement, j’ai du me tromper sur mon jugement !). « Le premier jour du reste de ma vie » m’avait aussi beaucoup plu, même s’il avait manqué un petit quelque chose pour complètement me charmer.

Vi Lire la suite

Le printemps : ma renaissance

Saperlipopette ! Les semaines passent si vite, que ça fait un moment que je n’étais pas venue par ici ! J’imagine toujours que mes articles vont s’écrire et se publier seuls le samedi matin, mais non, les lieux restent désespérément désertés !

Vous le savez, je ne suis jamais bien loin ! Mais l’arrivée du printemps entraîne quelques bouleversements dans ma vie. Que du positif ! Et ça fait tellement de bien que j’en profite

.

Je suis sur les rails, et j’avance vers le « joli » de la vie

Après avoir vaincu mon anxiété des 3 dernières années grâce à la réflexologie émotionnelle (que je ne connaissais pas avant de rencontrer une géniale praticienne), j’ai l’impression d’avoir retrouvé une vraie vie. C’est tellement grisant d’avoir à nouveau cet espace de cerveau disponible pour des choses plus positives ! Même en l’écrivant, j’ai encore du mal à y croire et j’ai encore quelques petits tests personnels à passer pour voir si vraiment tout cela est bien fini. Mais au fond de moi, je sais. L’année de mes 40 ans commence bien, comme un nouveau chapitre à écrire. Et d’ailleurs, je lis beaucoup plus, aussi. C’est très enrichissant.

Après six ans sans jamais quitter ma maison même le temps d’un week-end (à cause de l’anxiété et surtout pour des raisons financières), je suis partie quelques jours en road-trip Breton la semaine dernière. La météo m’a privée de quelques étapes, mais je suis vraiment contente d’avoir changé d’air. J’en avais besoin. Et c’est tellement beau la Bretagne ! Nantes, Rennes, Le Croizic, La Baule, St Nazaire… Un petit passage chez des amis à Saint Brieuc m’a aussi fait très plaisir. En rentrant, j’étais contente de retrouver mon chez-moi et je suis repartie avec une nouvelle énergie.Je ne suis pas encore prête pour le Québec, mais ça me parait moins impossible, disons ! Peut-être en 2020…

Je me suis fais enlever deux dents de sagesse à moitié sorties. Au moins cinq ans que ma dentiste me demandais de le faire. J’avais trop peur. Je l’ai vaincue. Ce n’était rien du tout, en fait ! Je m’en faisais toute une montagne, ça a duré 10 minutes ! La douleur était supportable. Le seul inconvénient a été de trouver des choses facile à manger durant quelques jours, mais si j’avais su, je m’en serai libérée plus tôt. On se met parfois des barrières pour bien peu de choses ! Peut être est-ce aussi le moment de vaincre ma peur du tatouage dont je rêve depuis quelques années ?

J’attends avec grande hâte l’arrivée des vrais beaux jours. J’avais lavé et rangé mon manteau d’hiver, persuadée que le beau temps et la douceur allaient durer… j’ai dû le ressortir. En avril, ne te découvre pas d’un fil ! Avec le printemps, comme la nature, j’ai une impression de renaissance. C’est une période que je suis toujours impatiente de voir arriver car je n’aime pas l’hiver. J’ai besoin des journées plus longues, d’une douce chaleur, des fleurs, du soleil, de passer du temps dehors, de voir les gens de meilleur humeur. Et avec ce que j’ai évoqué plus haut, ce printemps a une saveur particulière et je suis bien décidée à en profiter au maximum.

Ces petits plaisirs que j’adore à l’arrivée du printemps

Les premiers rayons du soleil qui chauffent ma peau

Boire un verre, manger une glace en terrasse, face à la mer

Me balader le long des plages, avant l’affluence touristique

Observer le réveil de la nature : les insectes qui virevoltent autour des fleurs qui embellissent mon petit jardin

Ranger les vêtements d’hiver et m’habiller plus légèrement

Sortir les couleurs : en déco, en habillement, en accessoires

Observer les levers ET les couchers de soleil

Manger à l’extérieur, préparer des barbecues et de belles salades

Arpenter les vide-greniers, les festivals et autres évènements

Voir les les légumes du jardin pousser (je n’ai pas la main verte, chaque pousse est un miracle !)

Bouquiner dehors, bien calée dans mon fauteuil de jardin

Et toi, quelle est ta saison préférée ?

 

 

Cuisinez comme vous le sentez ! Editions Terre vivante

Je ne sais pas si c’est pareil chez vous, mais la préparation des repas est un éternel recommencement : un vrai casse-tête pour varier, respecter les saisons, manger équilibré, respecter les saisons et satisfaire les goûts de tout le monde…. Autant j’aime préparer de bons petits plats pour recevoir, autant pour les repas du quotidien, ça me gonfle sérieusement ! Mais il faut bien se nourrir !

Mais heureusement, je m’inspire beaucoup de recettes trouvées sur des blogs (connus ou non) et sur des sites très connus. Et comme j’aime aussi beaucoup les livres, je collectionne les livres de recettes, dans lesquels j’essaie de trouver de bonnes idées.

Et parmi les ouvrages que j’aime beaucoup, ce n’est plus un secret depuis le temps, il y a ceux de Terre Vivante. Alors eux, c’est incroyable le nombre de livres super intéressants qu’ils sortent ! Je n’ai jamais vu un tel dynamisme dans une maison d’édition. J’aimerais les avoir tous, mais ça ne serait pas raisonnable quand on est sur le chemin de la déconsommation ! Aussi, j’accepte occasionnellement d’en recevoir un nouveau dans le cadre de mon partenariat. Je les remercie infiniment car je n’ai jamais été déçue par ces livres qui font aussi le bonheur de mes proches car je les leur prête.

Vous retrouverez en bas de l’articles tous les livres Terre Vivante que j’ai déjà chroniqués et, sans suspens, tous aimés !

Lire la suite

So Bio Etic : Mon lait d’ânesse

Cette parenthèse printanière que nous venons de connaître m’a fait un bien fou ! J’espère que vous en avez profité pour recharger vos batteries et emmagasiner de la vitamine D pour terminer l’hiver. De mon côté, j’en ai profité pour préparer le jardin et pour bouquiner le nez au soleil. C’était vraiment chouette ! Mais l’hiver est bel et bien de retour et la grisaille me ramène à des activités plus cocooning et je retrouve du même coup le chemin du blog.

Aujourd’hui, je vais revenir à mes premières amours : les cosmétiques ! Une éternité que je n’ai pas écrit sur un produit de beauté ! Et pourtant…. même si j’ai beaucoup réduit ma consommation (j’ai gagné un tiroir de salle de bain après un gros tri !), je continue à en utiliser et j’aime toujours autant cela.

So Bio Etic est une marque que j’affectionne particulièrement car c’est la première marque bio que j’ai découverte il y a une bonne dizaine d’années (peut être même quinze…. comme le temps passe vite !) et surtout parce que l’usine et la boutique sont à deux pas (1 km en vrai !) de chez moi. Ce n’est pas une marque parfaite, mais elle a le mérite de proposer des produits tout à fait corrects à des prix abordables, et pour moi, c’est de la consommation locale.

J’ai jeté mon dévolu sur ce petit pot de crème au lait d’ânesse il y a déjà un certain temps, grâce à une super promo à Leclerc. Je l’avais payé dans les 5 euros pour 50 ml…. ça ne se refuse pas !

Mon lait d’ânesse – Crème soyeuse hydratante tous types de peau.

Actuellement en promo sur le site Léa Nature à 9.15 € au lieu de 12.20. Et je vois que le packaging est légèrement différent.

Présenté dans une boite en carton (pas vraiment utile), le pot est en plastique (dommage ! Je préfère en verre). Il contient 50 ml mais il semble si petit que j’aurais plutôt pensé à un 30 ml. Eh bien non, il s’agit bien de 50.

Cette crème est destiné à tous les types de peaux. J’avoue que je me méfie un peu de cette formule car j’ai la peau mixte et clairement, il vaut mieux une crème adaptée à chaque type de peau. On nous promet un soin léger, hydratant et d’une infinie douceur…. rien que ça !

J’ai choisi de l’ouvrir au début de l’hiver car bien que mixte, ma peau est tout de même plus sèche en hiver et a besoin d’un soin plus riche.  La crème n’est pas si légère que cela. Vu la période, ça me convient très bien, mais je ne pense pas que cela aurait été le cas en été. Et que dire des peaux grasses ? Non, cette crème n’est pas vraiment destinée à toutes les peaux.

Vu la richesse de la crème, j’ai eu peur au début que ça ne me convienne pas. Mais en fait, elle est très vite absorbée par la peau et ne laisse pas de film gras. Et ma peau est devenue si confortable ! J’ai vraiment aimé l’effet hydratant et nourrissant. L’odeur (que je ne saurais décrire) est vraiment agréable. Je n’aime pas quand le parfum des cosmétiques est trop présent, mais là, c’est assez léger pour être agréable. Une petite quantité est suffisante, c’est donc économique.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai aimé utiliser cette crème matin et soir qui m’assure un confort certain, même par grand froid ou après un bain de soleil.

Bien que je ne sois pas végane, j’avoue que l’exploitation du lait animal à des fins cosmétiques me dérange. Lors de l’achat de cette crème, je n’avais pas encore ce genre de réflexion mais j’ai évolué depuis dans ce domaine. Aussi, je ne rachèterai pas ce produit même s’il m’a vraiment plu, ni aucun autre produit contenant du lait d’ânesse.

D’ailleurs, je serai curieuse de connaître votre point de vue sur ce sujet. N’hésitez pas à vous exprimer en commentaires.

Je vous souhaite une agréable journée et à très bientôt pour un nouvel article !

 

Il est grand temps de rallumer les étoiles – Virginie Grimaldi

J’ai lu (et même dévoré !) les premiers romans de Virginie Grimaldi l’été dernier. Ils ont été un bon moment de détente, mais je restais à chaque fois un peu sur ma faim. La fin me semblait toujours arriver trop vite, les personnages manquaient un peu de profondeur même s’ils étaient intéressants et du coup, je n’avais pas d’effet « waouh ». Raison pour laquelle je ne les ai pas chroniqués.

J’étais donc très impatiente de découvrir ce nouvel opus (sorti il y a tout de même quelques mois déjà) car les critiques étaient très positives.

Il est grand temps de rallumer les étoiles

Virginie Grimaldi –  Editions Fayard – 18.50 euros

« Anna, 37 ans, maman solo de deux ados avec lesquelles les relations sont compliquées, endettée jusqu’au cou, perd son emploi de serveuse. Acculée, elle ne peut que suivre l’idée de sa grand-mère : partir en road-trip en Scandinavie avec ses filles pour y voir plus clair et renouer de vraies relations avec elles. Un beau voyage qui a pour but de permettre à chacune de repartir sur de bonnes bases… »

Lire la suite

12 choses que je n’achète ou ne consomme plus

Le minimalisme et le zéro-déchet vont être LA tendance de l’année ! Bien que je ne sois pas trop pour les effets de mode en général, je ne peux que me réjouir de ce mouvement qui prend de l’ampleur. Chaque petite geste compte, aussi minime soit-il. Effet de mode ou pas.

Personnellement, je ne suis qu’au début du chemin, même si j’ai commencé mes premières actions il y a déjà quelques années. Jamais je ne prétendrait être parfaite dans ce domaine, mais je suis contente d’être sur la bonne voie. Au début, j’ai voulu faire trop de changements en même temps, et ça a fini par me mettre trop de pression. J’ai donc préféré prendre le rythme qui me convient pour modifier les choses, lentement mais sûrement. Nous avons tous la capacité de faire au moins quelques actions, et chacun doit choisir les siennes en fonction de ses possibilités.

J’ai dressé dans cet article la liste des choses que je n’achète plus ou que je ne consomme plus pour des raisons éthiques et/ou écologiques. Bizarrement, j’ai eu du mal à tous les retrouver tant j’ai oublié leur utilisation !

 

Les cotons : c’est la première chose que j’ai modifiée dans ma consommation de produits jetables. C’était il y a 8 ans déjà. J’ai investi dans des cotons lavable de la marque Les Tendances d’Emma. J’en ai eu d’autres quelques années plus tard (gagnés à un concours). J’ai un assortiments de matières plus ou moins douces. Le premiers commencent à montrer des signes de l’âge, je vais donc les recycler pour le vernis à ongles et ainsi ne plus du toute acheter de cotons jetables (j’en gardais un petit paquet pour cet usage uniquement… sachant que je me fait très peu les ongles, ça doit bien faire 3 ans que je l’ai !). Il existe une multitude de marques ou de couturières qui proposent de jolis cotons lavables, donc plus d’excuses pour ne pas y venir !

Les bouteilles de boisson en plastique : nous connaissons tous les effets néfastes des contenants en plastique et la difficulté à les recycler correctement. J’ai longtemps acheté des bouteilles d’eau. Plate pour moi, gazeuse pour l’Amoureux. Puis j’ai arrêté au profit d’une Brita. Clairement, ce n’est pas une très bonne solution car la carafe est en plastique (mais dure longtemps comparé à une bouteille) et le filtre fait beaucoup de déchets. Mais je n’ai pas encore trouvé d’autres alternatives qui me conviennent vraiment (J’aimerais bien quand même essayer les perles de céramique). J’ai besoin que mon eau soit bonne car je bois beaucoup et uniquement de l’eau plate. Je bois donc de l’eau du robinet filtrée et j’ai plein de bouteilles en inox pour les sorties ou le boulot. L’Amoureux a renoncé à ses bouteilles d’eau gazeuse quand je lui ai offert une Sodatream. C’est vraiment bien, cette machine ! On ne produit aucun déchet et ça fonctionne sans électricité.

Lire la suite

Ta deuxième vie comment quand tu comprends que tu n’en as qu’une – Raphaelle Giordano

Je crois que tout le monde connait ce livre ! Mais c’est justement parce que tout le monde en parlait à sa sortie que j’ai préféré ne pas trop lire les critiques et attendre avant de le lire. Et c’est chose enfin faite.

« Camille est engluée dans une vie routinière qui ne lui convient plus. Un boulot dans lequel elle ne s’épanouit plus, un mari qui ne la regarde plus et un fils qui lui prend toute son énergie. La coupe est pleine ! Lorsqu’elle rencontre Claude, un routinologue, elle accepte le défi qu’il lui propose : faire des exercices dans le but d’améliorer son estime-d’elle même, puis de changer tout ce qui ne lui convient plus dans sa vie afin retrouver le chemin de la sérénité . Il sera long, mais plein de surprises… »

L’écriture est simple, fluide, agréable à lire. Grâce au « routinologue », l’auteure distille plein d’astuces de développement personnel pour améliorer des points précis. Mieux communiquer, ne pas prendre pour soi la colère des autres, instaurer un cercle positif pour remplacer le cercle vicieux. L’air de rien, cela permet de s’interroger sur sa propre situation et de voir qu’il suffirait finalement de peu de choses pour améliorer nos insatisfactions. Il y a même un certain suspens (Camille va-t-elle réussir son prochain défi ?) et une belle surprise à la fin.

Si tu es un.e habitué.e du développement personnel, tu n’apprendras rien de nouveau et ça sera tout au plus un bon divertissement. Mais ce roman permettra une première approche de cet univers à ceux qui en ont peur mais ont envie de découvrir, ou à ceux qui ont un intérêt pour ce domaine mais ne s’étaient jamais vraiment penchés sur la question et de façon moins rébarbative qu’un livre entier sur le sujet. Il sera alors très facile pour ceux qui le souhaitent d’aller vers des ouvrages complets consacré aux différents aspects du développement personnel.

Cette histoire redonnera de l’espoir aux personnes qui doutent, qui sont insatisfaites de leur vie : si Camille a réussi alors qu’elle partait de loin, c’est que c’est possible ! Il suffit d’avoir la volonté, de faire les efforts nécessaires, d’accepter le changement, de s’aider d’ouvrages ou d’un thérapeute bien choisi, de comprendre que ça peut ne pas fonctionner du premier coup mais que ça ne sera pas un échec et que ça fonctionnera plus tard. Bref, tout est possible à qui prend le temps d’oeuvrer dans ce sens !

Et toi, as-tu lu ce roman ? T’intéresses-tu au développement personnel ?